Chroniques de voyage à Beijing #1 : Tian’Anmen, les hutong et la demeure du Prince Gong !


beijing, voyages / vendredi, août 19th, 2016
Bon, j’ai tellement de choses à dire sur mon année en Chine, que j’ai décidé de faire des carnets de voyages spéciaux sur mes séjours à Beijing, Shanghai et Xi’an.
J’ai en effet eu l’occasion de voyager pendant les vacances d’hiver. Ces dernières sont très longues et tant mieux car elles m’ont permis de sortir de ma banlieue wuhanaise (c’était pas de refus !!! *.*).
Le style sera toujours sous forme de chroniques. Bref, si vous voulez des informations rapidement sans détail farfelu, je préfère vous rediriger vers le guide du routard x) (encore que des fois ils me font bien rire avec leurs annotations).

Le voyage jusqu’à Beijing

Après avoir visité Shanghai une bonne semaine, je partis pour Beijing en train. D’ailleurs, Je vous recommande chaudement ce moyen de transport, (surtout si vous avez gardé votre pouvoir d’achat français) car les 1ères classes sont largements abordables et confortables. En tout cas, avec mon ex-copain nous en avons été extrêmement satisfaits. Il n’y a eu aucun retard et les chinois étaient très calmes dans les wagons ! (Contrairement à la France pour le coup j’ai envie de dire). En outre, les hôtesses qui circulaient proposaient des fruits frais à déguster en cas de petits creux : je ne m’en suis pas privé (tellement mieux aussi que nos pauvres clubs sandwich à 7€ x_x).
Concernant les tickets, nous les avions acheté dans une agence de Wuhan car prendre le métro jusqu’à la gare était beaucoup trop long (paye ton métro blindé pendant 45mn T.T).
D’ailleurs je trouve ça vachement bien : il y a un site internet où l’on peut avoir toutes les informations sur les prochains trains (tout en chinois par contre mais pas bien compliqué) avec le prix du ticket, le numéro du train, le prix des classes etc. Il m’avait suffit de noter toutes les informations du train qui m’intéressaient sur un papier et puis de le donner au guichet, comme ça pas d’arnaque. C’est une technique pas mal si jamais vous tombez en rade d’amis chinois (^^) ou que vous partez seul à l’aventure.


Le site : https://kyfw.12306.cn/otn/lcxxcx/init  (Je ferai peut-être un tuto tiens pourquoi pas).

L’hôtel

Au préalable, j’avais  réservé un hôtel, pas cher du tout pour une semaine. Je ne vous le conseille qu’à moitié si vous êtes douillet . On va dire que le gros point positif c’était le prix et le fait que ça soit sur la ligne en cercle (ligne 2) qui dessert pas mal de points d’intérêts.
Mais quelle galère à trouver ! Dans un premier temps nous prîmes le métro jusqu’à la gare de Beijing (soit dit en passant, dans le métro niveau bousculades, c’était Wuhan bis, on regrettait déjà Shanghai pour les transports ^^ »), puis, à la sortie, malgré que j’eus étudié la carte avant de venir, ce fut compliqué (en plus avec la valise à se trimballer dans la neige et le froid, nous n’avions pas l’air très malins #grosbadauds) . Finalement, nous dûmes nous aventurer dans une petite allée paumée avant de trouver l’hôtel (le petit poste de police à côté semblait habitué à voir des étrangers perdus car l’un des policiers nous montra le chemin du doigt x).
A l’arrivée, le staff nous parla anglais, mais fut ravi quand il vu que nous comprenions le chinois. Concernant la chambre : bof. En soit ce n’était pas fifou mais pour le prix elle était franchement correcte.

Comme ça on dirait que c’est sur une grande avenue, mais non.
Notre chambre ressemblait à ça.

PAR CONTRE, le gros bémol : il n’y avait qu’un malheureux rideau en guise de porte pour les toilettes (et pas de brosse à toilettes aussi soit dit en passant x_x). Bon, je veux bien que les chinois aient beaucoup moins de gêne que nous sur les petits soucis de la vie quotidienne mais m’enfin O.O. Pour peu que tu sois venu avec ta moitié et que vous n’ayez pas dépassé un certain palier, bonjour le glamour !

Awkward.


Mais sinon, le staff était sympa, nous leur demandâmes une bassine pour laver nos vêtements, qu’ils nous prêtèrent joyeusement, ainsi que des ceintres en rab. Ah par contre, nous laissâmes tomber le petit déjeuner car il ne se composait que de nourriture salée et globalement chinoise (pas trop la foi de manger du riz dès le matin personnellement ^^ »).

Le temps à Beijing en hiver :

Il faisait froid. TRES FROID. A vrai dire, je n’avais jamais eu aussi froid de ma vie. Tous les matins, je passais en mode michelin x_x. Je mettais un collant en laine sous mon jean, trois paires de chaussettes, triple épaisseur de pull, écharpe, bonnet et gants. Quant à mes chaussures peuchère, elles n’étaient pas du tout adaptées. A cause de la neige, elles absorbaient l’humidité : mes chaussettes étaient trempées. J’aurais tout donné pour des bonnes boots de ski Oo.
Mais aucun regret car mes photos sont MAGNIFIQUES avec les toits des temples et autres monuments sous la neige. Ca valait plus que le coup d’affronter le froid polaire !
Je faisais que dire ça XD

Errances dans les Hutong

J’avais apporté mon bon vieux guide du routard alors j’essayais de faire un itinéraire en fonction de leurs suggestions. Notre première destination fut le temple de la Pagode blanche. Malheureusement, une fois sur place, un chinois nous appris qu’elle était fermée pour travaux. Déçus, nous fîmes demi tour vers le métro. En chemin, je ne pus m’empêcher de baver devant les entrées des hutong, ces vieux quartiers composés d’un labyrinthe d’anciennes ruelles. Du coup nous décidâmes de nous y promener au pif. C’était vraiment singulier :  on voyait des habitations plutôt précaires, voire insalubres dans des rues extrêmement étroites (dont certaines étaient privées) avec aussi des petits restaurants, des commerces, des toilettes publiques… Je voyais des chinois qui sortaient de chez eux en mode « comme à la maison » x). Le contraste était d’ailleurs très étonnant entre les voitures de luxe stationnées parfois dans la rue et les habitations précaires. J’ai lu que les hutong abritaient aussi des demeures luxueuses… ?

En tout cas, j’ai adoré m’y « perdre » tout en respectant l’intimité des locaux (je ne me voyais pas faire la grosse touriste là dedans). J’espère qu’au long terme il restera quelques hutong malgré les démolitions entreprises pour rénover la ville.
Bref, déambuler dans les hutong : A FAIRE.

La place Tian’Anmen 

Nous prîmes le métro direction la place Tian’Anmen. Aux sorties des bouches, il y eut des fouilles obligatoires des sacs (heureusement je n’avais qu’un malheureux sac à main, je m’en suis bien sortie). Une fois sortie, je m’étonnai que la place soit si éloignée du portrait de Mao, séparée d’une route à forte circulation (cette galère pour prendre un cliché correct ಠ_ಠ)

La place n’en finit pas !

J’eus mon instant émotion lorsque je foulai la place Tian’Anmen… Puis nous progressâmes, à coup de photos à travers son immensité. Nous snobâmes le mausolée de Mao (et de toutes façons nous avions raté les horaires d’ouvertures) et franchisâmes la majestueuse Qianmen (le bonnet jusqu’aux oreilles *.*). Nous déboulâmes sur une longue rue commerçante extrêmement animée « traditionnelle » que nous empruntâmes afin de rejoindre notre itinéraire vers la demeure du prince Gong.

Pour l‘anecdote qui m’a bien mise en rogne ce jour là : nous fîmes une halte au starbucks de la rue pour se réchauffer autour d’un bon mochanatie (une boisson à base de matcha, de lait et de sucre….Snif, grande perte à mon retour en France T.T) et nous posâmes à une table coude à coude avec deux jeunes chinoises. Manque de bol, elles n’avaient pas dû voir beaucoup d’étrangers et se firent des commentaires en gloussant à notre sujet. Elles en vinrent alors à dévisager mon ex copain en discutant sur le fait qu’elle le trouvait beau et patati et patata.
Excédée, je leur fis les gros yeux pour qu’elles arrêtent de parler, mais ça ne les gêna pas le moins du monde. Du coup, je finis par leur lancer en chinois:
« Vous savez, je comprends tout ce que vous dites. C’est mon copain alors taisez vous. »

j’aurais bien aimé leur dire ça en chinois à vrai dire 😀
Elles s’arrêtèrent alors, stupéfaites puis chuchotèrent entre elles. Eden 1 point, chinoises simplettes : 0. J’étais satisfaite. Na. 
Le starbucks à droite :  check
Le chinois sur son portable : check

En route vers la demeure du prince Gong ^.^

Lors de notre balade à pied, nous marchâmes le long d’un lac gelé où des chinois s’amusaient à faire d’une espèce de « luge »et du patin à glace. Plusieurs vieux nous harponnèrent pour qu’on en fasse, mais j’étais tellement frigorifiée que je me voyais mal me joindre à eux. Nous discutâmes brièvement avec eux, puis nous nous remîmes en route.
En tout cas, je ne regrette pas d’avoir fait tout le trajet à pied, cela nous permis de découvrir plein de petits quartiers sympathique! Il y avait pas mal de touristes étrangers d’ailleurs, transportés par des « pousse-pousse » (attention aux arnaques soit dit en passant).
Pas pu m’en empêcher, il était chou.
Ça fait traditionnel donc j’aime.
Nous trouvâmes finalement la demeure princière au détour d’un hutong. Malheureusement, il y avait trois tonnes de touristes (oui bon j’en faisais partie j’avoue ^^) alors je dû faire des pieds et des mains pour prendre de jolies photos. A part ça, ce fut une très belle visite, notamment le pavillon rouge avec ses arbres en fleurs. M’en suis donnée à cœur joie sur les photos !
En tout cas, il ne s’embêtait pas le prince dit donc le bougre, j’aimerais bien avoir la même résidence *.* (et les jardiniers en prime).
ma photo préférée :3
D’un coup t’as la classe quand tu t’assoies là.

Après ça, je commençais à avoir la dalle. J’étais trop fatiguée, j’avais envie de rentrer me reposer et me réchauffer. Du coup nous décidâmes de rentrer directement à l’hôtel.
En chemin, je repérai une petite épicerie avec un présentoir de châtaignes chaudes. Les châtaignes étant ma drogue, je tirai mon ex copain vers l’épicerie où une vieille dame me servit joyeusement un sac bien rempli!

Oh oui des châtaignes *O*

Alors qu’en France tu douilles 6€ en décembre, pour dix malheureux marrons, là j’avais mon stock pour l’hiver à moins de 3€. Héhé ^____________^ (on sent la satisfaction ).
Nous en profitâmes aussi pour lui acheter le stock de nos bonnes vieilles nouilles instantanées au bœuf ainsi qu’un pack d’eau minérale pour la semaine.
De retour à l’hôtel, frigorifiée, je me précipitai sous l’eau chaude… qui vint par saccades dans un débit plus que faible. Je remarquai alors la note de l’hôtel sur le pommeau « soyons écolo »….

snif.

 

On s’arrête là pour aujourd’hui ! Comme ça risque de faire long, je vais diviser l’article en deux. Je ne m’attendais pas à écrire tout ça (comme d’habitude tu me diras ^^ »).

6 réponses à « Chroniques de voyage à Beijing #1 : Tian’Anmen, les hutong et la demeure du Prince Gong ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *