Chroniques en Inde du Sud #2 : Cochin testé et doublement approuvé !



Après un suspense INSOUTENABLE  d'une semaine (si si allez, avouez !) sur mes aventures en Inde, voici la suite ! 



4ème jour : Bye bye Mumbai !!! 

Et voilà, notre séjour dans l'effervescence de Mumbai a touché à sa fin... Bon, j'étais quand même bien contente de changer d'horizon pour une région moins encombrée que Mumbai (fallait avouer que la foule, les harponnages et les klaxons permanents au bout d'un moment ça pèse !). Et puis au Sud, les gens sont toujours chaleureux et pépères non? (la toulousaine en moi qui parle :p). 

Bref, nous avons fait nos bagages pour le check out de l'hôtel avant de les confier à notre ami de l’accueil,  le temps d'aller casser la croûte (#confianceennotreindien) . Sonil devait passer nous chercher à 15h pour nous amener à l'aéroport alors ça nous laissait encore un petit bout de temps. 
Par flemme de trouver un restaurant sympa, nous sommes rentrés dans le premier boui boui du coin et avons commandé l'éternel riz masala  (qui te fait regretter de ne pas avoir passé ton enfance en Inde, il faut surement une vie pour s'adapter à ça Oo). Après ça, nous avons remonté la Colaba Causeway jusqu'au temple de Shiva que j'avais repéré la veille et que je voulais prendre en photo. A peine ai je dégainé mon appareil photo qu'un prêtre hindou a foncé sur moi pour me faire la bénédiction de Shiva (moyennant quelques roupies OF COURSE). Après sa récitation de sutras, il m'a noué des fils en laine rouge et jaune autour du poignet puis m'a affublée d'un bindi jaune sur le front. Bah n'empêche que j'étais ravie ! Portant fièrement mes nouveaux attributs (hm dit comme ça c'est bizarre je vous l'accorde) j'ai fait ma touriste fière d'avoir été bénie par un local en mode :
Nous sommes ensuite remontés jusqu'au TajMahal Hotel où nous avons miraculeusement débusqué un STARBUCKS camouflé au rez de chaussée. C'est d'ailleurs le seul que nous avons trouvé en Inde, snif. Du coup j'ai sauté sur l'occasion pour acheter le mug sur l'Inde. Par contre il n'y avait pas grand choix, j'étais un peu déçue de ne pas retrouver mon Mochanatie de Chine (thé vert matcha + lait + sucre = BONHEUR). 
Le temple, ma bénédiction, photo souvenir avec notre Indien de l'hôtel et le starbucks du Taj Mahal !!! (bien caché le bougre!)
D'ailleurs, c'était cocasse car il n'y avait QUE des coréens dans le starbucks. A croire que c'était leur QG officiel car nous n'en avions pas croisé beaucoup en ville. 
Cafés engloutis, nous sommes revenus à l'hôtel après avoir longé les berges de la mer Arabe.


Après un au revoir (poignant, faut avouer qu'on s'y était attaché à notre indien xD), nous sommes partis de l'hôtel, en attente de notre Sonil préféré (on devait surtout être ses pigeons préférés à vrai dire...). Hyper ponctuel, ce dernier est arrivé peu après et nous a expliqué qu'à cause du festival de Ganesh, nous allons prendre une route privée pour rejoindre rapidement l'aéroport (payante évidemment!). C'était un peu la déception de louper le festival, mais bon, pas moyen de rester à Mumbai juste pour ça *.*


Une fois à l'aéroport, contrairement en France, un premier contrôle nous attendait à l'entrée pour vérifier les réservations de vols (et entre nous je trouve ça rassurant !). Heureusement, nous avions imprimé par précaution les résa avant de partir (ce que d'ordinaire, en France on ne nous demande jamais, seuls les passeports suffisent). Sauf qu'évidemment il n'y avait pas mon nom sur le papier de réservation alors le gars de la sécurité nous a escorté tels des délinquants en cavale (la classe!) jusqu'aux comptoirs des départs pour vérifier nos billets. Heureusement, j'étais bel et bien enregistrée alors l'indien de la sécurité nous a laissé tranquille (j'en profite pour préciser que ce dernier était vachement sympa, il nous a ensuite demandé où on allait et tout x) ). 

Une fois les bagages à mains vérifiés (ça rigole pas là bas, votre billet est contrôlé trois mille fois et tamponné au moins autant ! ), nous avons patienté au dutyfree le vol vers Bangalore. Alors faut que je précise, c'était un vol "transitoire" donc nous ne sommes restés qu'une nuit à Bangalore avant de reprendre un avion pour Kochi (c'était moins cher qu'un direct Mumbai-Kochi).
Pendant le vol, je n'est pas été très sereine, parce que comme l'Inde = joyeux bordel, et que j'ai très peur en avion, je n'étais pas très rassurée. Cependant,  je me suis bien marré pendant le vol à observer les indiens en face de nous qui prenaient l'avion pour la première fois, ils étaient tout foufous ! Ils gesticulaient dans tous les sens et prenaient leurs aises comme s'ils étaient à la maison en changeant de sièges à tout va. Le plus cocasse ça a été pour l’atterrissage quand l'hôtesse de l'air a failli péter un câble alors que ces derniers baissaient leurs sièges à chaque fois qu'elle avait le dos tourné. Résultat, elle passait son temps à revenir les voir pour leur répéter "Pour votre sécurité, veuillez relever vos sièges pour l’atterrissage... S'ILVOUS PLAIT":
"crie interieurement*
Respect pour son professionnalisme en tout cas, moi je les aurais déjà jeté de l'avion à la Indiana Jones XD:
"PAS DE TICKET!"
A l'aéroport de Bangalore, nous avons tout d'abord mangé un sandwich dans un fast food végétarien qui s'est avéré super bon ! Après quoi, nous avons hélé un chauffeur de taxi qui semblait connaître la direction de notre hôtel. Heureusement, c'était plus ou moins le cas (disons qu'il connaissait la rue de l'hôtel quoi x)) et nous sommes arrivés à bon port quelques dizaines de minutes plus tard. C'était rigolo car la réception de l'hôtel était complètement ouverte à l'extérieur. Ça m'a fait pensé à un garage ouvert. A cause du froid et d'autres raisons évidentes, en France, tu peux toujours t'asseoir sur ce genre de concept x)
Et là, grosse surprise en voyant notre chambre : hyper grande et et et.............  POMMEAU DE DOUCHE AVEC EAU CHAUDE.
En plus y'avait aussi une bouilloire, la grande classe quoi ! L'hôtel en question : Orange SuitesBon évidemment il y avait quand même un gros bémol : une invasion clandestine de fourmis dans le lavabo qui n'a cessée de prospérer pendant la nuit *.*

"C EST POUR LA COLONIE !" (si vous n'avez pas vu fourmiz... passez votre chemin ^^")

5ème jour : KERALA NOUS VOILA !

Après un check out vite expédié, un taxi de l'hôtel nous a ramené jusqu'au (petit) aéroport de Bangalore. A mon grand soulagement, le vol jusqu'à Kochi n'a duré qu'une petite heure qui s'est très vite passée ! 
A l'arrivée, las de nous faire arnaquer sur le tarif des taxis, nous avons préféré choisir un prépayé (1200 roupies) jusqu'au lieu de notre hôtel : Fort Cochin. 
Sur le trajet, nous étions tout excités devant les paysages qui se présentaient à nous, d'autant que nous avions déjà un aperçu des magnifiques backwaters caractéristiques du Kerala. Au bout d'un moment, notre chauffeur s'est arrêté et nous a expliqué que nous allions prendre un ferry jusqu'à Fort Cochin. Le ferry en question était BLINDE de voitures, de rickshaws et.... d'indiens ! Alors que les véhicules s'accumulaient sur le ferry, j'ai regardé d'un air admirateur notre chauffeur exécuter une marche arrière PARFAITE pour se placer pile poil sur la dernière place dispo du ferry.
(petite pensée pour mon permis lors de ma manoeuvre : "garez vous à 3m de cette voiture mademoiselle". "Ok". "On est à au moins 8m là mademoiselle !", "ah oui vraiment? u_u").
Sur le ferry ! :D
De l'autre côté, nous avons découvert, émerveillés, les rues de Fort Cochin !!! Outre les avenues principales, nous avons circulés à travers de petites ruelles qui abritaient pour la plupart d'adorables demeures colorées :  j'ai adoré ! Ca faisait très ambiance insulaire, voire bord de plage de chez nous ! Je me sentais déjà bien en tout cas =D
Après avoir demandé à un compatriote chauffeur de rickshaw, notre taxi nous a finalement amené à bon port, dans une "maison d'hôte" coup de coeur du lonely planet nommée "Green Woods Bethlehem"à une quinzaine de minutes à pied de la côte et des principaux commerces.. Et en effet, les propriétaires sont les hôtes les plus GENTILS du monde!!! 

C'était ambiance cocooning, l'annexe où se trouvait notre chambre était entouré d'un magnifique jardin tropical. L'ennui c'était les coqs qui avaient la merveilleuse idée de pousser la chansonnette à toutes heures de la nuit *.* Mais hormis ça franchement c'était douillet. Ah si, évidemment vu la chaleur il n' y'avait pas d'eau chaude, alors les matins où il faisait un peu frisquet, c'était un peu compliqué. Je me souviens de ma première fois sous l'eau glacée, j'ai quand même pas mal agonisé haha. Faut s'habituer *.*
Une fois installés, le propriétaire nous a briefé sur les lieux touristiques de Cochin (un amour aussi cet indien !) puis nous sommes partis à l'aventure. Nous avons ainsi remonté toute notre looonnngueee rue vers princess street, la rue commerçante du coin. En chemin, j'étais étonnée du nombre d'églises chrétiennes et notamment le kitsch ultime dont elles faisaient preuve ! Je ne savais pas qu'il y avait autant de chrétiens en Inde.  A vrai dire, en France, nous n'avons pas du tout l'habitude de voir autant la religion affichée dans notre environnement quotidien ou clairement revendiquée. Evidemment ça m'a fait penser aux Etats-Unis, notamment toutes les enseignes sur les transports où l'on pouvait voir écrit : "GOD quelque chose". Cet aspect là a été dépaysant aussi à sa façon.
Sur Princess Street, comme nous étions encore une fois les seuls étrangers à déambuler , tous les vendeurs nous ont harponné (d'ailleurs, ils étaient fascinés par la cigarette électronique de mon copain *.*). Heureusement c'est resté correct et pas insistant. Nous avons ensuite déboulé sur un grand parc qui donnait sur la côte avec les fameux carrelets chinois ! Ce sont des filets de pêche chinois (merci captain obvious !) qui ont été importés par les marchands venant de la cour du l'empereur Kubilai Khan. 
Il y avait pas mal de restaurants ambulants alors nous nous sommes arrêtés pour manger une fameuse assiette de fruits de mer ! *o* Pendant notre repas, un indien qui nous avait préalablement alpagué est revenu à la charge pour nous vendre des peintures faites sur d'anciens papiers administratifs indiens. Il nous a tenu la jambe une bonne demie heure (le temps d'attente de l'assiette O_o) et finalement je lui ai acheté une peinture que je trouvais jolie, avec Shiva. En tout cas, y'a pas à dire, ils lâchent pas l'affaire ces indiens *.*
Rassasiés, mais un chouya déçus par l'assiette (pas grand chose à manger pour deux finalement :( ), nous nous sommes arrêtés dans un café sur princess street pour déguster un lassi et un brownie puis nous sommes rentrés jusqu'à la maison d'hôtes à pied. 

Princess Street, idéale pour le shopping !!!
Place devant la côte avec les restaurants ambulants <3

6ème jour : Visite de la ville et massage ayurvédique :3

A bord d'un rickshaw, nous nous sommes fait bringuebaler jusqu'au Tourist Center (afin de nous renseigner sur notre prochaine destination : Munnar, une petite ville dans les montagnes célèbres pour ses plantations de thés). C'était la première fois que je prenais un rickshaw ! Bah c'était trop fun *O*! Même si c'est complètement chaotique, les cheveux dans le vent et l'indien au volant qui slalome entre les voitures, ça fait graaaaave kiffer !!! En plus ça met dans l'ambiance =D. 

Une fois au tourist center, nous avons avancé devant deux types qui étaient nonchalamment installés devant deux bureaux vieux comme le monde, un ventilateur en pleine face. Ça se voyait qu'ils n'étaient pas là pour nous vendre quelque chose en tout cas XD. Au final, un des deux m'a expliqué très succinctement qu'il fallait que nous prenions un bus à la gare routière de kochi à 9h pour Munnar (et pour qu'il soit climatisé). 
Après cette entrevue, nous nous sommes arrêtés dans un café so british prendre notre petit déjeuner : deux succulentes crêpes au sirop d'érables *o*.
carrelets chinois en action ! et crêpes <3
Le ventre plein, nous sommes revenus sur Princess Street afin de faire quelques achats. Nous avions repéré une boutique d'encens alors nous en avons profité pour acheter un lot de plusieurs bâtonnets. Le vendeur était un indien trop chou. Pour la petite anecdote, ce dernier n'avait pas la monnaie pour nous rembourser, alors il nous a laissé embarqué l'encens et nous a demandé de revenir une fois que nous aurions la monnaie. J'en suis restée comme deux ronds de flans. Le truc improbable en France ! 

Nous avons ensuite continué notre périple en direction du Palais de Mattancherry, profitant du cadre pour flâner le long de la côte et rentrer dans quelques commerces faire des achats souvenirs (mode négociation activé !). Nous avons notamment atterris dans une boutique d'épices : massala, curcuma, cumin, cardamone etc... étaient à disposition dans des petits sachets faits maisons. Les vendeuses, deux jeunes filles ADORABLES et magnifiques dans leurs saris nous ont guidé dans nos achats. Quand nous avons enfin choisi, ces dernières nous ont fait attendre pendant qu'elles nous empaquetaient le tout, dans une boutique voisine (leur cousin ou je ne sais quoi encore XD). Evidemment, le cousin  en question n'a pas manqué de nous retourner le cerveau avec des foulards en cachemire, qui fallait avouer étaient somptueux... D'autant, qu'il m'a brandi LE foulard qui évidemment allait parfaitement bien avec ma tenue !
En plus, le mec était propre sur lui et très éloquent. Bref, je suis repartie avec un foulard! Mais je ne le regrette pas car j'en voulais un et il est tellement beau *.* (en plus négocié moitié prix ! *contente*)
Les filles aux épices et des écolières en uniforme :3
J'ai fait une petite compil spéciale chèvres de Kochi XD.
En plus c'est mon signe chinois alors...^^
Finalement, voyant que le palais était beaucoup plus loin que ce que l'on pensait, nous avons pris un rickshaw pour faire le reste du trajet. 
Le tarif d'entrée du palais était dérisoire, même s'il n'y avait rien de transcendant hormis quelques peintures murales très bien conservées (et deux palanquins). Le reste c'était des panneaux narrant l'histoire de la ville (assez denses qui plus est ><). Bref, nous avons vite fait le tour et avons repris un tuk tuk jusqu'à la Cathédrale Santa Cruz. Cette dernière était fermée, mais comme la façade n'était pas folichonne, nous n'avons pas fait long feu et sommes allés mangés dans un restaurant non loin, le "Green Lodge". J'ai pris des nouilles végétariennes qui étaient délicieuses ! En plus comme souvent nous étions les seuls dans le restaurant alors nous avons eu droit à un service impeccable :)

Après manger, nous avons suivi les conseils du lonely planet et sommes allés tester les fameux massages ayurvédiques

Avant de rentrer dans le centre de massage, un vendeur qui m'avait fait promettre d'aller dans son magasin la veille ne m'a pas loupée. Gênée, j'y suis allée en lui précisant que je n’achèterai rien de toutes façons, mais évidemment, il a insisté (Le vendeur indien quoi, la base ! )
Finalement, il nous a tenu la jambe pendant une bonne dizaine de minutes avec ses foulards en cachemire (pas de chance pour lui vu que je venais d'en acheter un) et, malgré nos refus répétitifs et nos têtes dépitées, il ne se décourageait pas. Au bout d'un moment c'en était même lourd !
Bref, une fois que nous lui avons fait comprendre que nous devions vraiment partir mais que nous avions quand même apprécié ses conseils, il ne nous a même pas dit au revoir et a grogné dans sa barbe! Je l'ai trouvé vraiment désagréable ! Décevant...

Sur ce, nous nous sommes dirigés vers le centre ayurvédique (bien content d'aller se relaxer pour le coup !).Nous avons été reçu rapidement par le propriétaire, qui nous a fait patienter en attendant nos masseurs. Mon copain a eu droit à un homme et moi à une femme, dieu merci (surtout que le massage est vraiment intime Oo). Une dame indienne toute mignonne (comme d'habitude !) m'a amené dans une salle toute simple, avec seulement une table de massage en bois. Elle m'a alors demandé de me déshabiller entièrement avant de m'attendre à l'extérieur de la salle. Mon premier réflexe a été de fermer la fenêtre ouverte SUR LA RUE (y'en a qui laisse ouvert sérieux? O_O) avant d'ôter mes vêtements. Pudique, j'ai quand même gardé mes sous vêtements. 

La dame est ensuite revenue et m'a confirmé qu'il fallait que j'enlève TOUT. Bref, méga gênée je me suis exécutée. Elle m'a ensuite mis un espèce de papier minable pour cacher mes parties intimes (me sentait idiote XD) puis m'a fait allonger sur la table. C'était pas hyper confo, je vous le confirme. Et puis, sans perdre de temps elle a commencé à me malaxer tout le corps, en long, en large et en travers avec TROIS TONNES d'huile de coco. J'avais l'impression de me faire cuisiner avec de l'huile aux petits oignons tellement j'en étais imprégnée XD. 
Passée le cap pudeur du "what elle me touche les boobs aussi? ><", le massage est passé crème, surtout celui de la tête et des oreilles. Le pied !
Quand elle a fini, elle m'a montré la salle de bain pour prendre une douche. Et bien j'étais tellement imbibée d'huile que j'ai pu glisser sur la table de massage jusqu'à la salle de bain xD. Cette dégaine que j'avais avec mes cheveux à la sangoku et le corps tout luisant.. alala!  Bref, sans trop traîner, j'ai pris ma douche en tentant désespérément d'enlever toute l'huile de mon corps et de mes cheveux puis, ai essayé tant bien que mal d'essuyer les restes de mon maquillage (mode panda!).
J'ai ensuite attendu mon copain a l'accueil, où le propriétaire en a profité pour me montrer un carnet où il avait noté tous les noms de tous les élèves internationaux qu'ils avaient reçus. C'était impressionnant.
Après les avoir remercié, nous avons débriefé : mon copain n'a pas du tout aimé, il s'est plaint 1) du masseur 2) de la table en bois, très désagréable, 3) du bain d'huile 4) du massage en général. Ayant fait une formation de masseur, il n'a pas trouvé ça terrible du tout. En ce qui me concerne, j'ai trouvé ça sans plus, pas forcément relaxant, mais la masseuse était adorable alors j'ai  apprécié dans l'ensemble!

Après une nouvelle douche à notre chambre d'hôte, nous sommes repartis vers Princess Street pour trouver notre dernier restaurant à Kochi. Comme celui conseillé par le Lonely Planet était fermé, nous avons erré au petit bonheur la chance jusqu'à ce que nous sommes tombés sur un restaurant perché à l'étage d'un magasin. L'ambiance était "expatriée", il n'y avait d'ailleurs que des occidentaux, ce qui nous a fait plaisir (au bout d'un moment on est content de croiser d'autres compatriotes loin de chez eux !). La serveuse était très sympa et les plats délicieux. Je recommande chaudement : "Massala Fort".


Pour le retour à l'hôtel, nous avons hélé un rickshaw, qui s'est trouvé être le même que celui qui nous avait amené au palais ! C'est là qu'on s'est rendu compte que le monde était petit à Kochi ! Bref, il nous a ramené, puis, nous lui avons demandé s'il était dispo  le lendemain pour nous amener à la gare routière, ce à quoi il a répondu joyeusement : "Yes, i mean, I'm not busy AT ALL". Pour vous dire qu'on était vraiment en basse saison *.*

Allez, je m'arrête là, c'est beaucoup trop chronophage haha ! Dans le prochain épisode : Trek à Munnar et Allepey, le paradis des backwaters <3.  Merci beaucoup de m'avoir lu et pour tous vos gentils commentaires ! <3

2 commentaires

  1. Jolie balade, Fort Cochin semble très pittoresque par contre les indiens semblent très acharnés à la vente forcée....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que si c'était si flagrant pour nous c'est qu'il n'y avait pas beaucoup d'autres étrangers. Peut-être qu'en haute saison, cet aspect est moins ressenti par les touristes. Mais il est vrai qu'à la longue, c'est lassant.

      Supprimer

Back to Top