Chroniques en Inde du Sud #3 On prend le bus indien jusqu'aux plantations de thé de Munnar !


Je croule sous la tonne de travail de la fac mais qu'à cela ne tienne, je continuerai à vous conter mes (palpitantes)aventures (ou pas) dans ce merveilleux pays qu'est l'Inde ! (résolue *^*). La suite arrive tout de suite mes fidèles lecteurs, dôzô ^.^)/

Le voyage jusqu'à Munnar depuis Kochi :

Après un réveil hyper matinal bercé par le chant quotidien du coq voisin et une douche à -1000 degrés, nous pliâmes bagages direction la salle commune pour procéder au check out. Comme nous étions un peu à la bourre, nous espérâmes procéder rapidement afin de retrouver notre chauffeur supposé nous attendre devant la guesthouse.
Cependant, à peine avions nous pointé le nez dans la salle commune que Sheba, notre charmante hôtesse, surgit de nulle part, déjà toute pomponnée, des assiettes de pancakes fait maison dans les mains. "Attendez !  il faut au moins que vous preniez un petit déjeuner avant de partir ! c'est long jusqu'à Munnar ! vous allez mourir de faim !" nous fit cette dernière en nous asseyant et en nous servant le thé. 
Ah, c'était terrible car nous étions vraiment en retard, mais elle était tellement GENTILLE que c'était impossible de partir comme de gros ingrats, d'autant que le petit déjeuner était à la base payant. Gênés, nous mangeâmes tant bien que mal nos pancakes (délicieux soit dit en passant *bave*) avant d'expédier notre tasse de thé, moi sceptique songeant au trajet en bus qui m'attendait (mode pisse-mémé activé *.*). 
Finalement, nous coupâmes court à la conversation en insistant sur le fait que notre bus allait bientôt partir. N'empêche que nous aurions bien voulu rester plus longtemps avec elle mais bon... Nous n'avions pas le choix, le bus climatisé était à 9h et c'était ça ou se retrouver dans un bus local bringuebalant surpeuplé d'indiens : NOPE.

Bref, après des au revoir longuets, nous partîmes, et fûmes ravis de trouver comme promis notre chauffeur de rickshaw, frais comme un gardon, qui attendait vaillamment notre arrivée. 
J'étais tellement fière de notre Indien que je n'ai pas pu m'en empêcher, j'ai fait un MEME sur lui dans ma tête sur le thème de good guy greg pour ceux qui connaissent XD :

GOOD GUY INDIAN
S'en suivit donc notre escapade en tuk tuk à travers Fort Kochi jusqu'à la gare routière de Kochi. Nous reprîmes le ferry puis après un trajet cahoteux à souhait à travers la ville (aie mon dos T_T), comme d’habitude, notre chauffeur se renseigna auprès des passants pour connaître l'emplacement exact de la gare. Comme je vous le disais, même s'ils vous disent "oui oui je connais!!!" avec un grand sourire, il vaut mieux traduire cela par "oui oui mais non je connais pas mais je vais demander et je vais trouver!". C'est la base après quelques jours en Inde. haha. Bah, c'est ce qui fait le charme des indiens aussi. 

Finalement, il nous déposa à bon port, devant la gare routière. Le moins que l'on puisse dire c'est que si on ne nous y avait pas déposé, on n'aurait jamais pipé que c'était la gare routière. Qu'on se le dise, on aurait dit un vieux dépôt bus désaffecté. Heureusement qu'il y avait quelques indiens et deux trois bus qui attendaient pour nous rassurer. 

Par contre, pour comprendre quel bus nous emmenait où, c'était chaud. Au guichet, on nous fit payer un ticket avec nos places pour le bus puis ensuite des indiens sympas, devant nos airs paumés nous indiquèrent le bon bus. Par contre, avant que ces derniers nous accostent, quelques indiens nous donnèrent aussi de mauvaises indications... Prenez donc soin de demander à plusieurs personnes, notamment si l'on essaie de vous rabattre dans un bus qui vous semble douteux. De toutes façons en Inde, il vaut mieux demander confirmation aux indiens avant de faire quoi que ce soit. 

Ambiance !

Finalement, notre bus arriva comme prévu et on nous fit entrer à 8h30. Tout contents, nous rejoignîmes nos places numérotées qui étaient confortables à souhait :3

Je me préparais déjà mentalement à un voyage de cinq heures sans interruption, pause pipi incluses u_u. Mine de rien ça me stressait cette histoire XD.  A 9 heures pétante, le bus partit tranquillement vers Munnar.  Au lieu de dormir, je regardais, fascinée, la route où défilaient sans interruption, les maisons, les commerces et les surprenantes églises kitsch qu'on aurait dit fabriquées en carton pâte (très consternant) et les impressionnantes mosquées. Franchement, elles me laissèrent pantoise ces mosquées par leurs immensités *.*. Dommage que je n'ai pas de photos à vous montrer.
Au bout de deux heures de bus, ma vessie commençait déjà à protester, et je me voyais déjà me lever honteusement pour demander au chauffeur de s'arrêter.


HEUREUSEMENT, ce dernier finit par s'arrêter pour "FIVE MINUTES !" et je me précipitai hors du bus où, système D, je me faufilai dans la broussaille pour me soulager. Je n'étais pas sereine quand même car j'étais à à peine quelques mètres d'une tente où papotaient vivement quelques indiens. Finalement, je rappliquai tel un cabri dans le bus qui repartit peu après. J'étais de nouveau d'attaque pour la suite du voyage XD.
Cependant, contre toute attentes, le chauffeur refit une halte devant un restaurant où on nous incita à aller manger ! Je ne m'y attendais pas du tout, (contrairement au staff du restaurant qui avaient déjà préparé des plats et nous les distribuèrent vitesse grand V). En tout cas nous fûmes agréablement surpris  d'autant que nous commençâmes à avoir la dalle. En outre, nous étions côtes à côtes avec les autres passagers, je trouvai ça vraiment convivial, bref so indien

Mon moment préféré du voyage fut l'ascension vers Munnar. Le conducteur diffusa alors une chanson indienne style "safari", dynamique, exotique, qui m'enjailla pendant un long moment XD

J'étais au taquet mais  ça ne dura pas très longtemps. Je commençai à avoir très peur à cause de la hauteur et du vide qui se présentait à la droite du bus. Nous montions vraiment très haut. En plus, j'eus pas mal de sueurs froides quand les bus se croisaient sur les routes sinueuses. 


Finalement, je décidai de me concentrer sur mes genoux LOL. Ceci dit, au bout d'un moment, les paysages qui se présentaient à nous sur le flanc des montagnes étaient magnifiques. 

L'arrivée à Munnar

Nous arrivâmes dans l'après midi à Munnar. A la sortie du bus, un troupeau de chauffeurs de rickshaws se jeta sur nous, et en deux deux nous fûmes en chemin de notre guesthouse, intitulé JJcottage, coup de coeur du routard (comme d'hab !). Le chauffeur nous appris qu'il travaillait pour notre guesthouse et qu'il organisait des trek à travers les plantations de thés. Du coup, il nous amena sans accroc vers notre cottage douillet et nous appris que nous étions dans le "old munnar" et que notre gare routière où nous étions arrivés était à "new munnar". Bref, nous nous étions loupé d'arrêt. 

Une fois devant la guesthouse, un immeuble mignonnet aux couleurs pimpantes se dressait devant nous tandis qu'un indien nous accueillait bras ouverts. C'était un chouette type, qui nous booka illico pour le trek de 7h du lendemain. A vrai dire, c'était un des points d'intérêts principaux de la ville alors nous voulions absolument le faire, ce trek. Et puis je voulais me la jouer un peu "Pékin express" :O !
La guesthouse JJ cottage
Bref après nous avoir fait remplir les formalités de bases, il nous montra notre chambre, une room deluxe avec vue sur la montagne (bon surtout sur les travaux devant la montagne mais bon nous avions arrêté de finasser depuis belle lurette XD). C'était très douillet et spacieux. En plus il y avait des couvertures bien chaudes, hmmmmm :3. Heureusement l'eau chaude était aussi de la partie compte tenu des températures extérieures *O*


Le nid douillet  :3
La vue depuis notre chambre !
Après s'être posés, nous décidâmes d'aller dans le centre de Munnar pour visiter le musée du thé. Nous marchâmes un long moment dans le froid, longeant la route principale jusqu'à ce que nous accostâmes un tuk tuk pour nous y amener. Mine de rien ça n'était pas si près et il commençait à faire froid en altitude O_O.  Par contre, les paysages étaient toujours aussi sublimes, j'avais envie de tout photographier ! Et ça faisait tellement du bien de sentir l'air frais de la montagne. 

Cliché en chemin :3

Après nous avoir demandé d'où nous venions (cf la conversation typique avec un chauffeur de tuk tuk) Le chauffeur de Tuk tuk, nous trimbala jusqu'au musée, situé en contrebas à du village.  Une fois descendu du rickshaw, le chauffeur s'enquit de savoir si il devait nous attendre et nous répondîmes bêtement non. Oui, grand mal nous en pris, car au retour on se rendit compte qu'il n'y avait rien pour nous ramener en ville sauf nos petits petons... Ceci dit, cela nous permis d'admirer le cadre et notamment les petits hameaux de maisons situés aux alentours du musée ainsi qu'une école primaire d'où sortaient des petites écolières toutes mignonnes. Je me disais que ça devait être sympa comme lieu de vie quand même... *soupir*




le petit hameau :3
Concernant le musée, c'était plutôt ludique, les points d'intérêts se situant dans une vidéo diffusée qui racontait en détail l'histoire de la plantation de Munnar et l'entreprise coopérative qui la gère (Kanan Devan Hills Plantations Company private Limited). On nous expliqua notamment le travail des salariés, leurs conditions de vie, leurs horaires etc... Mon copain s'endormit en plein le documentaire XD.

le coquin XD
Après cela, un salarié de la coopérative nous présenta les différentes vertus du thé, dans un anglais-indien peu compréhensible et à un débit monstrueux *.* (je fis de mon mieux mais mon copain décrocha au bout de 2 mn haha). Ensuite, il nous emmena vers une salle où était présentée les différentes étapes de la fabrication du thé. Moi qui ne peut pas vivre sans thé, j'étais super contente d'apprendre comment ma moitié était produite hoho! 

Les différentes étapes de fabrication du thé de Munnar :3
Evidemment, la visite se finit sur la boutique du musée avec un point de vente des sachets de thé issus des plantations de Munnar. J'en profitai pour faire le plein de différents thés, dont le fameux thé à la bergamote que je trouvai tout simplement DIVIN. C'est là que tout contents, nous sortîmes du musée et fîmes le chemin du retour presque entièrement à pied =_=...


Comme nous étions vannés, nous mangeâmes dans le mini restaurant végétarien en face de notre hôtel. Je commandai mes habituelles veggie noodles, ma valeur sûre, estampillée "seal of quality" by me.

Comme encore une fois j'ai trop écrit, je vous laisse là et je reprends la prochaine fois avec le trek de 7 heures à travers les magnifiques plantations de Thé de Munnar <3

2 commentaires

  1. La gare routière fait effectivement un peu peur XD Le paysage de Munnar est ce que j'imagine des paysages montagneux typique asiatique (mais c'est peut être juste mes fantasmes de petite européenne qui croit que les paysages peint par Miyasaki valent pour tous les pays sud-asiatique).
    Ah oui, et sinon: depuis quand tu parles le français d'Afrique? "Enjailler" c'est pas du tout français de France ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la gare routière où on ne voudrait pas attendre seule en France XD (quoique même la bas en fait ^^"). "enjailler" c'est une expression qu'une amie m'a refilée dont je n'arrive plus à me débarrasser mais je ne savais pas que c'était d'origine africaine XDDDDDD (nb : langage branché ivoirien apparemment. Je suis à la page XD)

      Supprimer

Back to Top