Chroniques en Inde du Sud #4 Trek zen au coeur des plantations de thé de Munnar


Réveil sans ménagement dans le froid pour changer ! Après une divine douche chaude (amen), j'enfilai cahin caha ma tenue pour le trek qui nous attendait. Naïvement, j'avais choisi un tee shirt manche trois quarts, ce qui me valu des douleurs atroces dûes aux abominables coups de soleil qui nous frappèrent en altitude sans crier gare, les méchants. Le bronzage en résultant était hideux, sans parler de celui de mon copain qui avait choisi un tee-shirt col V... HAHA.

Bref, nous descendîmes en bas de la guesthouse où nous attendait déjà un binôme d'allemand (je croyais qu'ils étaient en couple à la base mais finalement euh non *^*) et notre guide, qui était en fait le même chauffeur de tuk tuk que nous avions eu la veille. C'est fou comme j'aime la polyvalence des indiens. D'ailleurs ce dernier me fit rêver avec sa tenue : il était habillé comme s'il allait à la plage. Pour crapahuter dans les montagnes, ce n'était pas forcément le choix idéal, mais bon YOLOOO.
Le temps était idéal, il faisait frais avec du soleil, l'aubaine pour prendre des photos et profiter des plantations tranquillement.


Nous commençâmes l'ascension des plantations, talonnés par un chien qui nous suivit un petit bout du trajet (<3). Autour de nous s'activaient déjà des petits producteurs, qui coupaient énergiquement les feuilles de thé à coup de "tchac tchac tchac" relaxants. J'étais ravie par l'atmosphère zen qui m'enveloppait. 




Finalement, le guide nous expliqua qu'une famille allait nous rejoindre. Cette dernière avait opté pour une maison d'hôte au cœur des plantations de thé. Bah, chacun son budget ^^". Nous les rejoignîmes à 8h30, dans un cadre magnifique. Là on nous installa autour d'une table et le propriétaire nous offrit le petit déjeuner. C'était revigorant, d'autant que nous pouvions profiter du paysage tout en dégustant les spécialités indiennes. Après une semaine à bourlinguer à travers les grandes villes, nous n'étions pas mécontents de nous isoler tranquillement dans la nature.
 


Après ce bon repas, nous repartîmes tous ensemble avec le couple et leurs 2 enfants. Pendant le trajet, nous pensions qu'ils étaient russes compte tenu de leur apparence (surtout le père, je le voyais tellement *CLICHE ALERTE* avec une bouteille de vodka à la main XD), mais finalement ils cassèrent notre trip quand ils me répondirent qu'ils étaient tchèques. Bah, en tout cas c'était sympa de faire le trek avec eux et les deux allemands, cela me permis de bosser mon anglais!!!


Arrivés au sommet d'une des montagnes, le guide nous arrêta pour que nous puissions nous reposer et admirer le superbe panorama qui s'offrait à nous. Entre temps, il nous expliqua aussi les différents types de thé, les conditions des producteurs patati patata. Ils nous donna à chacun une graine de thé. Si je la plante aujourd'hui, d'ici 10 ans j'aurais peut-être un début d'exploitation ^*^.



Nous reprîmes la route, formant une file indienne derrière le guide jusqu'à ce que nous arrivâmes sur une autre montagne pour de nouveau nous reposer. A un moment, le guide nous proposa de prendre une photo pendant que chacun sautait sur un bloc de pierre en face du vide, mais bizarrement, il n'y eut que les gamins qui acceptèrent. Perso, le vide ça me faisait pas rêver XD. Le guide nous montra ensuite toutes les photos qu'il avait prise pendant ses treks avec les touristes, ce qui m'impressionna. Le gars il faisait quand même le trek une voire deux fois par semaine avec ses claquettes ! Respect quoi. 

Ça faisait déjà presque 4 heures que nous crapahutions quand le guide nous annonça que nous allions amorcer la descente. Je pensais que nous serions rapidement à notre guesthouse mais je me trompais lourdement haha. Je plaide coupable, c'était la première fois que je faisais une randonnée aussi longue, j'ai pas l'habitude moi xD.



La descente fut aussi magnifique que la montée, surtout que nous passâmes dans une partie où l'on pouvait louer des cabanes en bois dans la forêt pour être au contact de la nature et des animaux sauvages. *.*




Au bout de 6 heures de Trek, j'avais mal partout, aux fesses, aux cuisses, aux pieds, j'étais au bout de ma vie ! Heureusement, nous finîmes une heure plus tard par arriver au village. Afin de nous récompenser, nous mangeâmes avec les allemands au restaurant végétarien situé en face de notre guesthouse. Après ça, nous rentrâmes au bercail pour nous reposer. J'étais crevée!!!



J'espère que cette article vous a plu, dans le prochain article, direction Allepey, pneu crevé... et les backwaters *O*

2 commentaires

  1. Ah j'adore! j'ai découvert les plantations de thé grâce aux Açores, j'avais beaucoup aimé aussi, c'est si poétique et bucolique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est magnifique et tellement reposant. Et en grande buveuse de thé, j'ai été comblée :3

      Supprimer

Back to Top