Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (saison 1) : On dit oui au Comte Olaf !



Appâtée par la bande annonce qui présageait de bonnes surprises, c'est tout naturellement que je me suis précipitée pour enfourner les dix épisodes que comporte la série !!!

Résumé
Le comte Olaf cherche par les plus vils moyens à dépouiller les trois orphelins Violette, Klaus et Prunille de leur héritage. Les enfants doivent se montrer plus malins que lui, mettre en échec ses plans tordus et le reconnaître sous ses pires déguisements, afin de découvrir la vérité sur le mystérieux décès de leurs parents

Alors déjà, J'avais tout simplement adoré le film éponyme où Jim Carrey interprétait le comte Olaf. Ce dernier m'avait fait rire à en avoir mal aux zygomatiques (notamment lorsqu'il se met à imiter un t-rex... Je ne m'en remettrai jamais mon dieu *.*).

Mais revenons à nos moutons : j'étais curieuse à l'idée d'un nouveau comte Olaf joué par Neil Patrick Harris connu pour son rôle dans "How I met your mother", une série que je n'ai encore jamais regardé. Bref, l'acteur me laissait  perplexe quant à son potentiel d’interprétation du comte Olaf. Passer après Jim Carrey, c'est pas simple il faut l'avouer. Mais voilà, finalement, ce Neil Patrick Harris, il dépote tout. Je n'ai eu aucun mal à l'associer à un nouveau comte Olaf. Il m'a fait beaucoup rire, d'autant que contrairement au film, la série lui a permis de nous dévoiler différentes facettes du Comte, ce qui ajoute une dimension plus humaine au personnage.


On a vraiment l'impression qu'il a joué son rôle à fond, en sachant qu'un grand nombre de fans du livre/du film l'attendaient au tournant. A mon sens, le comte Olaf est le point fort de la série, et très franchement, un des seuls éléments m'ayant particulièrement accroché. Bon, Il ne faut pas non plus oublier ses fidèles acolytes, qui exécutent ses 36 volontés sans rechigner et toujours avec humour (mention spéciale pour le mec avec deux crochets xD).

Dans les premiers épisodes, le cadre est placé : un narrateur dénommé Lemony Snicket surgit de temps en temps pour nous conter l'histoire des orphelins. Le ton adopté surprend par son ironie : le narrateur est un personnage déprimant au ton morne et sarcastique.
ses apparitions peuvent parfois être redondantes, voire exaspérantes, mais il est vrai qu'il joue pour beaucoup dans l'ambiance gothique de la série.


Car oui, il faut souligner sa qualité en terme d'image et de parti-pris. Je n'ai jamais lu les livres, mais j'ai eu l'impression que les créateurs se sont pliés en quatre pour en retransmettre l'ambiance. Le monde est surréaliste et les personnages plus loufoques les uns que les autres !. L'univers n'est d'ailleurs pas sans rappeler les films de Tim Burton et notamment Edward aux mains d'argent. Il y aussi de nombreux clins d’œil aux film muets et je pense particulièrement aux  séquences dans la scierie qui m'ont rappelé les temps modernes de Charlie Chaplin.

En outre J'ai adoré le générique de début de la série (en anglais SVP, la traduction française est atroce !) où le comte Olaf chante en modifiant ses couplets selon les différents tuteurs des orphelins Baudelaire. Après j'avais la chanson dans la tête toute la journée x)


Ce qui m'a déplu :

Les trois acteurs interprétant Violette et Klaus ne m'ont pas vraiment emballé. Après, je pense que ça n'est pas entièrement de leurs fautes car leurs personnages sont assez définis dans leurs genres (des gentils qui font ce qu'il faut youhou !). Forcément, ça manque un peu de charisme...



Après les quatre premiers épisodes, j'ai ressenti de la lassitude pendant certaines séquences car clairement le schéma est axé sur deux épisodes = un nouveau tuteur et ainsi de suite jusqu'à la fin de la saison. Résultat, le fil rouge est un peu mis à mal. 

Pendant les deux premiers épisodes, le comte Olaf est au centre des intrigues étant donné que les orphelins demeurent chez lui, puis il cède sa place à différents personnages pour le moins excentrique. Malheureusement, je n'ai pas particulièrement accroché à leurs intrigues avec les orphelins, alors souvent j'attendais avec impatience les apparitions du comte Olaf, déguisé. Surtout lors des deux derniers épisodes où les enfants sont dans la scierie.


J'hésitais à l'idée de continuer la série mais les dernières minutes du dernier épisode
présagent un changement radical de schéma d'épisodes. Alors effectivement, je pense poursuivre la série par curiosité et aussi juste par plaisir de regarder quel nouveau déguisement ou stratagèmes le comte Olaf va utiliser pour parvenir à sa fin.

Bref, une série originale, avec un comte Olaf hilarant, mais une perte de souffle et quelques éléments redondants qui pourraient vite lassés certains.


14/20

2 commentaires

  1. Il faut absolument que je regarde cette série mais ABSOLUMENT !
    Ta description me donne envie en tout cas ... et je suis contente que Neil Harris s'en sorte bien et arrive a se détacher de Barney dans HIMYM !
    Merci pour ta chronique en tout cas
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il a fait du super travail, il est excellent!!! Oui Je te conseille de la regarder, malgré ses petits défauts ;). Tu me diras ce que tu en as pensé :).

      Supprimer

Back to Top