Les shôjo (manga pour jeunes filles) qui ont rythmé mon adolescence!



Eh oui parce que malgré tout, une part fleur bleue de moi subsiste  et m'empêche de vendre certains de mes vieux mangas ! J'en ai acheté la plupart au collège et au lycée, dès que mon argent de poche tombait. (Pour l'anecdote, mon argent était calculé en fonction de mon âge, donc jour funeste où j'ai eu 15 ans et était apte à acheter 2 mangas par mois, youpi ! C'était mon moment préféré !). Les heureux élus étaient principalement des shojô.... Que j'aime toujours autant lire !!! Je vous propose ainsi une petite liste de mes vieux shôjos favoris.


Mon préféré : Urukyû

Histoire : Ami et Noa n'ont jamais eu d'histoire d'amour car elles craquent toujours sur les mêmes garçons. Ceux-ci ne pouvant pas choisir entre Ami et Noa, n'en choisissent aucune. 
  • Un jour, lors d'une soirée-rencontres ratée, alors qu'elles s'apprêtaient à rentrer chez elles, elles font la connaissance de deux garçons, Tamon et Tomohiro. Ils vont boire un coup ensemble et pour une fois elles n'ont pas craqué pour le même garçon ! Noa préfère Tomohiro et Ami, elle, c'est Tamon.


  • Celui là c'est vraiment mon coup de cœur depuis toujours. Je l'ai relu au moins une centaine de fois *.*. J'aime beaucoup comment l'histoire évolue en mettant directement les pieds dans le plat et le tout, avec toujours la touche d'humour qui fait mouche. Disons qu'il n'y a pas de préambule qui s'éternise, tout s'enchaîne rapidement avec des personnages vraiment attachants, en particulier l’héroïne, Ami à laquelle on peut facilement s'identifier. Son histoire d'amour avec Tamon est vraiment addictive, sa progression du tome 1 au tome 9 est parfaitement réussie ! Ça fait plaisir de voir une fille qui prend les devants !!! A l'époque, je considérais ce manga comme ma bible en terme d'histoire d'amour x).
    En plus, il n'y a que 9 volumes que, je vous assure, vous allez enchaîner !





  • Magic Knight Rayearth

  • Résumé : Lors d'une visite scolaire dans la Tour de Tokyo, Hikaru, Fuu et Umi, collégiennes de quatorze ans, se retrouvent soudainement dans un monde mystérieux appeler Céphiro. La princesse Émeraude, pilier du monde, a été séquestrée par Zagato, et ne peut plus prier pour la paix de Céphiro. Utilisant sa magie, la princesse Émeraude a donc appelé d'un autre monde trois personnes, qui devront devenir les légendaires Magic Knights et sauver le monde de la destruction...

    Ah les Clamp ! Ce sont des auteures très populaires au Japon, vous les connaissez certainement par le manga et anime Sakura ! Justement, ce manga fait partie de, à mon avis de leurs meilleures créations. Certes, la série se veut "magical girl", mais elle va bien au delà du principe mignonet. Le ton général est vraiment sombre avec des chutes inattendues qui tiennent en haleine jusqu'au bout. Quant aux dessins, je les trouve vraiment magnifiques. Je crois que c'est un des manga qui me rendent le plus nostalgique !
     

    Kare First Love

    Résumé : Karin s'est inscrite dans un lycée pour jeunes filles afin de ne pas avoir à supporter les garçons. Pourtant, le lycée est loin d'être le paradis tranquille qu'elle avait espéré... Constamment mal à l'aise, Karin voit les jours passer sans que rien ne change. Jusqu'au jour où, dans le bus qui la mène au lycée, elle fait la pire des rencontres possibles : Kiriya, un garçon du lycée voisin, lui soulève la jupe devant tout le monde (par accident) en voulant lui rendre son livre de photos...! Karin prie pour ne plus jamais le revoir, mais Kiriya n'arrête pas de la poursuivre ce qui finit par ne plus trop la déranger. Pourtant, au fur et à mesure qu'elle apprend à le connaître, Karin est de plus en plus attirée par lui. Bien que plusieurs obstacles se dressent entre eux deux, ils vont réussir à les surmonter.

    Bon, celui là, je ne l'avais pas, c'était dans la collection de ma sœur, mais je lui ai emprunté beaucoup de fois x). L’héroïne a beau être stéréotypée (dès qu'elle enlève ses lunettes OUAH ELLE DEVIENT TROP BELLE! ^^'), mais elle n'en reste pas moins attachante et trop mignonne. L'histoire s'articule principalement autour de sa relation avec Kiriya ponctuée de péripéties principalement dramatiques, mais très touchantes. J'aime beaucoup le fait que l'on est sur une histoire concentrée sur une relation amoureuse rapidement formée. A vrai dire, même à l'époque, les shôjo qui tournaient trop longtemps autour du pot avaient le don de m'exaspérer!


     

    Angelic Layer

    Résumé :

    Misaki Suzuhara est une collégienne qui vient vivre à Tokyo chez sa tante. À peine descendue du train, elle assiste à un combat entre des anges, poupées robotiques conçues et commandées par la pensée pour entrer dans des combats publics. Séduite par ce jeu, et aidée par le mystérieux savant Icchan, elle investit dans les accessoires nécessaires à ce jeu, et rentre dans le monde d'Angelic Layer.

    Toujours chez les Clamp, un shôjô qui change un peu de registre en s'intéressant à des combats entre "poupées". L'héroine est TRES clichée, une vraie Sakura bis, mais bon c'est quand même avec grand plaisir que l'on suit son ascension parmi les professionnels de l' "Angelic Layer". Et puis qui dit Clamp dit aussi gros fou rires devant certains dessins x)



    Cyber Idol Mink

    Histoire : Minku est une jeune fille de 14 ans passionnée par les idoles et qui rêve d'en devenir une pour être auprès de son idole favori, Illiya. Mais un jour, grâce à un étrange logiciel venu du futur : Wanna-Be (2099), elle se transforme en une superbe fille appelée Mink, elle fait ses débuts en tant qu'idole en compagnie de Motoharu son manager personnel. C'est le début de la plus onirique des aventures digitales.

    Ce manga est chou comme tout ! Même si l'histoire ne casse pas trois pattes à un canard, le côté monde du show business et en particulier des idoles est sympa à découvrir. Je crois que ce qui me plait le plus sont les dessins et le graphisme général du manga que je trouve très agréable à lire et colle parfaitement aux thèmes du manga. 


    Full Moon Wo Sagashite

    résumé : Mitsuki, fillette de 12 ans, rêve de devenir chanteuse et cela pour deux bonnes raisons. D'une part, parce qu'elle aime chanter et d'autre part parce qu'elle en a fait la promesse à Eichi, son ami d'enfance et premier amour. Ils vivaient dans le même orphelinat jusqu'au jour où Eichi se fit adopter par une famille qui partait vivre aux États-Unis. Il lui déclare son amour et lui et Mitsuki font une promesse avant son départ : réaliser leurs rêves. Malheureusement Mitsuki est atteinte d'une tumeur à la gorge qui l'empêche d'utiliser pleinement sa voix… Seule une opération pourrait la guérir mais elle la refuse car elle risquerait d'y perdre définitivement sa voix. Arrivent deux shinigamis, Takuto et Meroko dont la mission consiste à prendre l'âme de la fillette pour l'emmener dans l'au-delà.

    J'avais déjà parlé de ce manga dans mon article sur mes anime préférés. J'ai découvert le manga par son adaptation anime que j'avais adoré. Bien que par certains aspects, le manga est plus mature que l'anime, plus concis et donc suivant un fil rouge défini, j'ai préféré l'anime. GROS SPOILER EN BLANC C'est principalement car dans la version manga, on nous apprend directement la mort d'Eichi alors que dans l'anime, on l'apprend après une quarantaine d'épisodes quand Mitsuki arrive aux USA après moultes péripéties. j'ai trouvé l'effet décuplé! en tout cas pour ma part j'ai pleuré comme une madeleine ! Comme pour Cyber Idol Mink, ça se passe dans l'univers des idoles, mais dans un ton beaucoup plus dramatique en abordant des sujets beaucoup plus adultes.
    Ce manga est une petite perle, qui ne comporte que quelques tomes : je vous conseille vraiment de découvrir la série (et d'enchaîner avec l'anime si vous avez aimé) !




    Fushigi Yugi


    Résumé : Un jour, Miaka, en accompagnant Yui, sa meilleure amie, à la bibliothèque,trouve un livre nommé « Les écrits des quatre dieux du ciel et de la terre ». Mais ce livre est magique, et les deux jeunes filles sont aspirées dedans. Dans le monde du livre, qui ressemble à la Chine ancienne, elle devient la prêtresse de Suzaku, un des quatre dieux, protecteur du pays Sud, avec pour charge de protéger le royaume. Mais la prêtresse de Seiryu, dieu protecteur d'un pays rival, n'est nulle autre que Yui, devenue prêtresse après avoir compris que Miaka était surtout revenue pour Tamahome et non pour elle...

    J'aime beaucoup les histoires de rivalités en général donc celle ci ne fait exception. Miaka est un peu bêbête, mais il est assez facile de s'y identifier (après tout qui ne rêverait pas d'avoir Tamahome à ses côtés ? ^o^) et Yui est un personnage complexe, dont la rancune est tout à fait compréhensible. L'histoire nous happe complètement et encore une fois, difficile de ne pas dévorer l'intégralité de la série en une nuit ! Il existe par ailleurs une très bonne adaptation TV aux musiques vraiment magnifiques.



    Da!Da!Da


    Résumé : Miyu, dont la maman, a été sélectionnée par la nasa pour effectuer une mission dans l'espace, se retrouve à habiter seule avec un garçon avec qui elle vient tout juste de faire connaissance. La panique commence avec l'arrivée d'un étrange bébé à bord d'une mystérieuse soucoupe volante...

    Ce manga est riche en rebondissements plus extravagants les uns que les autres
    !!! J'aime particulièrement l’héroïne, maladroite et hyper expressive qui change un peu des héroïnes parfaites et naïves. Elle contrebalance bien Kanata, son partenaire au visage fin et aux résultats irréprochables = le mec idéal des japonaises. Le topo en soi aussi est original, ce qui rend le manga très ludique à lire. En plus il n'y a que 9 tomes alors.... FONCEZ ^^ !




    Galism

    Résumé : Les parents de 3 soeurs partent travailler à l'étranger pour quelques mois, elle se retrouvent donc seules et elles comptent bien profiter de cette liberté pour faire tout ce qui leur plait. Au fil de cette histoire nous verrons évoluer chaque relation qu'entretiennent ces trois jeunes filles, mais ce qui est sur c'est qu'elles ne sont pas au bout de leurs surprises...

    Ce qui me plaît le plus dans ce manga c'est que le copain (Yudai) de l’héroïne (Ran) est un boulet parfait.  Ça change de tous les messieurs parfaits mystérieux qu'on nous pond dans pas mal de bouquin. En outre, même si Ran est au centre de l'histoire, ses sœurs ne sont pas en reste et nous proposent leurs lots de péripéties et de drama. Le manga se veut principalement drôle et léger mais tout de mêmes certaines scènes m'ont bien émues :'). Mini coup de cœur pour cette série méconnue donc. 

    J'espère que cette petite liste vous aura plu ! Maintenant dites moi quels ont été VOS manga fétiches de votre adolescence :3 ? 

    2 commentaires

    1. C'est drôle, je n'ai jamais réussi à plonger dans cet univers (le plus proche, ça a été la série WITCH, donc tu vois, pas du vrai manga), mais j'ai beaucoup d'amies qui ont adoré les mangas et sont devenues folles du Japon, ton point de vue m'a beaucoup intéressée !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Ah witch, ne m'en parle pas, j'étais totalement accro à cette bd étant plus jeune (j'étais abonné au witch mag et tout^^). Je ne sais pas si elle continue encore aujourd'hui, mais ça reste un de mes autres coups de coeur de l'époque hors manga. J'aimerais bien relire toute la série d'ailleurs...

        Supprimer

    Back to Top