The OA (saison 1) : la série qui m'a laissée pantoise *.*


Quand je pense que j'ai mis du temps à commencer cette série... Quelle erreur ! J'ai tellement hâte de voir la saison 2, laissez moi vous dire pourquoi !
D'une part, je vous conseille de ne rien lire ou voir sur la série avant de l'aborder (sauf cet article évidemment xD). Si un proche commence à vous dire : "ah oui, OA  ça parle de..". Stoppez le fissa ! De toutes manières, l'histoire est tellement difficile à résumer qu'à mon avis personne ne s'y risquera sans bafouiller. Personnellement, je l'ai regardé sans savoir de quoi ça parlait et le résultat a été bluffant. Comme je l'ai mis dans le titre, OA m'a laissée pantoise du début à la fin. Je n'aurais jamais imaginé en me lançant dans quoi j'allais m'embarquer

Ainsi vous l'aurez compris, je ne vous dévoilerai dans cette critique ni le thème, ni quoi que ce soit sur l'histoire.

OA est...

  • Déroutante

L'histoire est, du début à la fin, surprenante. Préparez à vous à sortir de votre zone de confort et d'accueillir à bras ouverts un contenu et une mise en scène originale. SPOILER EN BLANC j'ai adoré cette histoire de "mouvement" pour invoquer une porte vers une nouvelle dimension. La structure narrative elle même peut se révéler intrigante pour certain, mais elle est pourtant indispensable pour forger l'ambiance mystérieuse et mystique _voire chamanique_ de la série. Dans les premiers épisodes, j'ai eu du mal à accepter certains aspects. Disons que plus ça allait, plus je passais d'un "mouais" à un "gné?" à un "WTF" à des "ohhhhh" "ahhhhh" et puis finalement je suis restée à cet état là => ⊙▂⊙  pendant le reste des épisodes, haha.


  • Spirituelle
La série aborde des aspects métaphysiques difficiles à appréhender, ce qui nous oblige à accepter une part de mysticité. La mise en scène réussit parfaitement à retransmettre cette atmosphère, en allant du format des épisodes ( seulement 8, certains d'une heure, d'autres de trente minutes...) à la petite scène qui ponctue chaque fin d'épisode.
Le mieux est de se laisser happer et de laisser son imagination prendre le pas sur le reste. Esprits cartésiens, passez votre chemin x)

  • Addictive
Plus l'on avance, plus on a envie de savoir le fin mot de l'histoire. 


  • Dotée d'acteurs géniaux  
A commencer par l'actrice principale. Ses expressions, son implication, tout est là pour que l'on y croit. J'ai également adoré le Docteur, Homer et Alfonzo.


  • A double lecture 
Evidemment je n'en dirais pas plus.


  • Brève 
Seulement 8 épisodes, ce qu'il faut pour rester pertinente et prenante.




Et la fin ?

Alors j'ai entendu pas mal de personnes avouant avoir été déçues par la conclusion de la série, mais personnellement, je n'y ai vu qu'une ouverture vers une seconde saison. Je comprends la frustration de ces personnes, mais je sens que la série veut nous en dire plus, et que malgré les derniers indices très évidents qu'elle nous propose en guise de conclusion, ce n'est pas si simple que cela. Du moins je l'espère, car si tout s'avère spoiler en blanc : purement inventé par Praire, je serai quand même extrêmement déçue. J'ose espérer que la série a plus à nous offrir qu'un dénouement maintes fois utilisé...  Si la série va jusqu'au bout de sa proposition, j'en serai plus qu’enthousiaste *.*.

Petit bonus pour ceux qui auraient déjà vu la série : des petits détails que vous n'avez surement pas remarqué exposés dans cet article : https://www.inverse.com/article/25482-easter-eggs-the-oa



17,5/20

2 commentaires

  1. Cette série me tente tellement ! J'ai juste lu le résumé Netflix, qui n'en dit pas trop (je pense), mais vu tous les excellents avis que j'ai pu voir passer, j'ai hâte de m'y mettre. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, tu vas voir tu ne seras pas déçue ! J'aimerais bien ne pas l'avoir vu juste pour la redécouvrir haha ^^. Il me tarde tellement la saison 2 ! Tu me diras si tu as aimé :)

      Supprimer

Back to Top