Thirteen Reasons Why (saison 1) : 13 raisons de la regarder ^^


Au préalable, je tiens à préciser que je ne jugerais pas  la série par rapport à son adaptation du roman éponyme, que je n'ai tout simplement pas lu. Bref, voici mes 13 raisons ^^ :

  • L'originalité de la forme

Bon, ce n'est plus un secret pour personne, l'histoire de "Thirteen reasons why" s'articule autour du mystérieux suicide d'une lycéenne : Hannah Baker. A travers plusieurs cassettes enregistrées par cette dernière que nous écoutons grâce à Clay, une personnage clé (.......... xD), nous apprenons tout le long des épisodes les raisons de son suicide. On découvre ainsi rapidement  que ces fameuses raisons sont incarnées par des personnes de l'entourage d' Hannah. Le format des épisodes se retrouve donc sur l'archétype suivant : Une personne=une raison=un épisode, ce qui, personnellement m'a conquise et m'a fait enchaîner les épisodes à un rythme affolant. A vrai dire, je me suis volontairement retenue de ne pas tous les engloutir, pour maintenir le suspense !
  • Le fond qu'elle soulève ; 
l'harcèlement, le viol, l'homosexualité, l'alcoolisme, l'homoparentalité, le suicide, le deuil etc.


Cela fait maintenant quelques années que le phénomène harcèlement semble ENFIN émerger dans les médias et dans les consciences. Le harcèlement est un véritable enfer ! La série nous en montre plusieurs facettes exacerbées par le  boom des réseaux sociaux, des téléphones portables, des applications etc. ainsi que tous les problèmes qui en découlent : le ressenti des victimes, des proches, des harceleurs, la responsabilité des personnes en charge, les conséquences etc.


  • L'amitié dans toute sa complexité


Au travers des différentes relations entre les personnages : Que ça soit dans les relations entre Hannah-Clay, Alex-Jessica, Hannah-Courtney, Hannah-Ryan  que celles entre Justin-Bryce, Tyler-Clay, Clay-Tony ETC.. A mes yeux, L'amitié est un sentiment aussi tumultueux que l'amour, et la série reflète parfaitement ses différentes nuances.

  • Les personnages : personne n'est parfait !

Malgré la caricature de certains d'entre eux, chacun ont leur part d'ombre et de sensibilité qui permettent de développer tel ou tel thème.


  • Hannah Baker (et oui !)

J'ai entendu et lu beaucoup de critiques sur son personnage :"Elle le cherche, elle s’apitoie trop sur elle même, elle en rajoute, elle est extrême, blablabla" mais je ne suis pas d'accord avec ces dernières. . Hannah Baker est une adolescente. C'est une période de vie qui se passe plus ou moins bien selon les personnes. On essaie de s'affirmer comme on le peut, de paraître de telle ou telle manière aux yeux des gens, d'être "cool" etcetera etcetera.. En cela, Hannah ne fait pas exception : son impression d'apparaître marginale, son appréhension face aux réactions de ses camarades, sa peur du jugement, de l'abandon, A cet âge là, on prend beaucoup plus les choses à cœur, qu'on ne le fait une fois adulte. On a très peu de recul . En outre, être "nouveau" dans une classe où déjà tout le monde se connaît, surtout à l'adolescence, c'est particulièrement cruel. Encore Hannah avait de la chance d'être jolie et avec de la répartie. J'ai le souvenir d'un mec dans ma classe de lycée qui ne remplissait pas ces critères et qui était tout le temps mis de côté... Et puis globalement, j'ai trouvé l'escalade de raisons franchement abominable et in fine, le choix final d'Hannah peu étonnant... A vrai dire, je me suis souvent identifiée dans les réactions d'Hannah par rapport à quand j'étais adolescente, alors peut-être que c'est la raison qui m'a rapproché de son personnage...


  • L'émotion :
je vous mets au défi de ne pas sortir ne serait-ce qu'un mouchoir, ou de ne pas ouvrir la bouche en O à n'importe qu'elle moment. (ou éventuellement de ne pas vous insurger : "mais quel ****" sur n'importe quel personnage de la série XD.).

  • L'humour : TONY

Malgré le sujet traité, certains passages et répliques détendent considérablement l'atmosphère, en grande partie grâce à TONY. Ce personnage est juste génial, je me bidonnais à chaque fois qu'il apparaissait. Non, mais avouez, Tony, c'est le petit plus sans quoi la série n'aurait pas fonctionné xD.


  • "Mais Pourquoi Clay ?"

Clay est le personnage principal de la série. Il est un peu l'archétype du geek sympa un peu en marge qui se lie d'une belle amitié (et plus si affinité) avec Hannah. On se demande donc pourquoi ce dernier reçoit-il les cassettes. Le mystère est très bien entretenu; je dois avouer que sa cassette a été une des choses que j'attendais le plus dans la série !

  • L'authenticité 

Le making of, insiste sur la cruauté de certaines scènes que les créateurs ont voulu gardé réalistes pour sensibiliser au maximum les téléspectateurs et je dois admettre que plusieurs séquences m'ont particulièrement choquée...

  • Les questions qu'elle pose

Telles que : "A qui incombe la responsabilité du suicide d'Hannah? L'école? Les élèves? Les amis?"
"Hannah a-t-elle raison de pointer du doigt ces personnes, qui, elles mêmes étaient pour la plupart dans l'adolescence et soumise à leurs propres problèmes personnels ?"
"A-t-elle pensé à l'impact que cela aurait sur chacun des personnages?".
Le débat reste ouvert, car la série ne valorise en aucun cas l'action d'Hannah.

  • Le potentiel d'addiction 


Cela va sans dire ! Qu'est-ce qu'on trépigne à l'écoute des cassettes alors que Clay PREND SON FUCKING TEMPS  xD



  • Le dénouement en pression et l'effet "papillon" :


l'accumulation des différentes raisons qui interagissent les unes sur les autres aboutissent à une fin que nous connaissons d'entrée de jeu; son inéluctabilité instaure une pression DE FOU pendant toute la série. On se demande clairement comment une jeune fille aussi pleine de vie en arrive à ce suicide...


  • Petit bonus pour les fan de jeux vidéos On retrouve une certaine ambiance à la "life is strange", qui est très satisfaisante !


Quelques raisons de ne pas la regarder, pour nuancer x) :

-A vrai dire, le soucis principal réside dans la caricature de certains personnages ( et de certains adultes également, notamment la mère de Clay, le directeur, certains parents d'élèves...) qui, met sérieusement à mal la volonté de réalisme revendiquée par les créateurs de la série...

-Il y a des personnages qui sont beaucoup moins développés que d'autres sur le long terme (Zach et Ryan par exemple, ) alors que leurs "raisons" auraient méritées d'êtres plus étoffées à mon goût.

Et la fin?

La fin, en soi m'a satisfaite car elle projette de nouvelles intrigues, tout en clôturant le cycle d'Hannah et j'ai hâte de voir ce qu'il nous sera proposé dans la deuxième saison. J'ai juste peur que sans Hannah et ses cassettes, elle perde son originalité... Wait and see!

16,5/20

3 commentaires

  1. Je vais commencer directement par dire ceci : je n'ai pas vu cette série donc ce commentaire peut être déplacer.
    Mais je tenais à réagir sur le fait que j'espère sincèrement que cette série puisse faire rentrer certaines choses dans la tête des gens.
    A commencer par les "plus vieux" où plus précisément la génération de nos parents (je ne généralise pas mais cible une bonne partie) : combien de fois ai je entendus ces personnes dire que le harcèlement est de la faute (de façon exclusive) à facebook ou plus généralement internet ! Combien de fois ai je du expliquer (parfois dans le vent, voir très souvent...) que internet n'est pas la cause mais juste un outil efficace pour le harcèlement. Que ce 'est pas apparu avec la banalisation de ce média.
    Le pire est que la plupart de ces personnes sortent tous (à leurs façon) "l'argument de fuite" : "de toute façon internet ce n'est pas ma génération"..... Tu sais l'ami dis moi "c'est toi qui dis qui l'est" et tu auras autant de pertinence dans ta répartie... Les gens, si vous savez pas de quoi vous parlez alors juste ne parlez pas et renseignez vous.

    Mais surtout à ceux de notre génération et actuellement aux plus jeunes, collégien(ne)s, lycéen(ne)s : apprenez à comprendre que vous n'êtes pas seules dans ce monde, que votre sensibilité n'est pas celle des autres. Que ta façon de réagir et appréhender une chose ne sera jamais la même que celle de ton voisin(e).
    Vous avez un pouvoir sur internet et les réseaux sociaux qui peut être (trop souvent) beaucoup plus grand et impactant sur les gens qu'il ne devrait l'être. Prenez en conscience et surtout apprenez en toute sa portée et sa force. Car cela amène toujours des conséquences et cela ne s’efface jamais.

    Pour finir arrêtez de juste voir les façades, même si cela est plus pratique, arrêtez de blâmer les outils du crimes car ce n'est que cela : un outil. Mais concentrez vous plutôt sur la/les personne(s) qui le manipule. Souvenez vous que cette/ces personne(s) ne sont pas unidimensionnelle(s) : jamais juste gentil(le), méchant(e), drôle ou cool. Mais beaucoup de choses à la fois avec un passé, des raisons et une visions différentes de la vôtre. Un enchevêtrement d'expérience qui à construit cette personne, tout comme vous. Comprendre l'autre c'est l'accepter, mais juste la voir c'est l'ignorer. Si vous prenez conscience de cet état de fait alors vous verrez à quel point notre monde est juste merveilleusement horrible et effrayant.

    Le problème du harcèlement n'a pas attendu notre ère numérique pour exister mais révèle un problème beaucoup plus ancré en nous et dans notre model de société. Je dirais même remercions notre époque d'hyper connexion et de son flux constant et immédiat d'information qui à permit de mettre au grand jours ce fléau (et dieu sait que ce n'est pas le seuls...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire étoffé. Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis. Je n'ai jamais eu à subir cet harcèlement (dieu merci), mais j'ai une personne extrêmement proche de moi qui l'a vécu alors qu'internet et les réseaux sociaux n'étaient pratiquement encore qu'à un stade "inoffensif" si j'ose dire. Et encore, est-ce que skyblog peut être considéré comme un réseau social? XD. Enfin bref, cette personne a été harcelée pendant ses années collège, sous mon nez sans qu'à aucun moment je ne m'en aperçoive. Quand finalement je l'ai appris, je me suis rendue compte de ce qu'elle avait endurer toutes ces années, et j'étais très mal. Malheureusement je pense avoir contribué pour ma part à de l'"harcélement passif" où je n'objectais jamais quand un de mes camarades était stigmatisée, voire m'exclaffait pour faire comme les autres et être intégrée. Alors qu'évidemment j'avais de la peine pour cette personne. Enfin bref, oui, j'espère également que cette série, très bien construite continuera ce mouvement de dénonciation de harcèlement sous toutes ses formes. Je te la conseille vivement en tout cas !!!

      Supprimer
    2. Tu fais bien d'en parler de ce "harcèlement passif", énormément de gens le "pratique" en effet et je n'y ai pas échappé. Avec toujours la même sensation qui domine tous le monde : la peur (d'être exclus, pris pour cible, etc).
      Et pour avoir été un court moment du coté des harcelés, c'est terrible quand quasiment tous le monde te tourne le dos instantanément, bref.
      Nous verrons bien si cette série fait bouger les consciences ^^
      Oui je la regarderais à l'occasion :).

      Supprimer

Back to Top