Gypsy (saison 1) ou Naomi Watts, La psychologue qui aurait bien besoin d'une thérapie


Je suis tellement mitigée à propos de cette série. Dès les premiers épisodes j'étais sur le point de m'arrêter en route. Je sentais venir du réchauffé:  une psychologue avec une vie parfaite qui décide de tout foutre en l'air pour flirter avec Sidney, une jeune fille envoûtante et mystérieuse... Mouais, The Affair en moins bien quoi ! Mais, finalement après trois-quatre épisodes, je n'avais plus envie de m'arrêter.  le personnage de Jean Holloway, est bien plus complexe qu'il n'y paraît et le jeu de Naomi Watts sublime magistralement son personnage. D'un premier abord, froide et égoiste, nous apprenons qu'elle cache en fait un passé contre lequel elle a lutté pour parvenir à sa vie si parfaite avec son mari, qui lui, a patiemment accepté ses difficultés à s'engager. Entre autre. Oui parce que comme je disais la série prend vraiment son temps pour exploiter son personnage alors même à l'issue de la première saison, on reste avec des questions en suspens.


Mais la série ne se concentre pas simplement sur l'aventure extra conjugale de Jean avec Sidney. Cette relation n'est d'ailleurs qu'une des nombreuses conséquences de la lubie malsaine qu'elle développe (ou dans laquelle elle retombe?) en s’immisçant de plus en plus dans la vie de ses patients en contactant les proches de ses derniers. Elle se créé ainsi (ou retrouve?) une nouvelle identité et se présente sous le nom de Diane afin que personne ne la démasque. Commence alors une descente aux enfers, où, Jean  s'embourbe toujours plus loin dans l'intimité de ses patients (une mère beaucoup trop attachée à sa fille, l'ex petit ami de Sidney et Allison, une junkie) jusqu'à arriver à un stade où tout devient hors de contrôle. Cette perte de contrôle l'entraîne in fine dans une psychose, qui n'a alors de cesse d'empirer. Mentir et manipuler sont alors ses armes qu'elle use, non sans failles et défauts, ce qui inéluctablement finit par avoir raison d'elle. Son mari, devient quant à lui (alors que c'est une "patte" cet homme, il ne mérite tellement pas ça ><) de plus en plus suspicieux alors qu'en plus sa (magnifique et jeune) secrétaire lui fait des avances de plus en plus éloquentes. Mais loin d'être un cliché, le mari de Jean essaie envers et contre tout de sauver son couple. J'ai beaucoup aimé l'acteur d'ailleurs, un certain Billy Crudup. 


Alors que Jean se perd de plus en plus dans son mensonge, on angoisse à l'idée que toutes les personnes qu'elle a manipulé apprennent sa véritable identité. La tension que génère cette angoisse est vraiment palpable, (et à l'origine de mon binge watching d'ailleurs *.*). Dès que l'on se dit qu'elle n'a d'autres choix que de dire la vérité, elle fuit vers un nouveau mensonge. L'apothéose se situe dans le dernier épisode, mais je n'en dirai pas plus.

Je pense qu'il faut également souligner la performance de l'actrice qui incarne Sidney (Sophie Cookson), qui est peut-être le meilleur choix de casting après Naomi Watts. Cette actrice a un charisme naturel, un charme indéniable, une sensualité naturelle et j'ai l'impression, le don de rendre n'importe quelle fille hétérosexuelle a avoir envie d'elle. Si si. En tout cas moi j'aurais succombé xD. Et finalement, on en sait plus sur elle que sur Jean qui s'avère sans doute personnage le plus obscur de toute la série.


Enfin, j'ai trouvé la mise en scène très intéressante dans sa façon d'exploiter la psychologie de Jean dans ses tendances schizophrènes et manipulatrices. Certaines séquences m'ont vraiment mise en PLS, je l'avoue x).

Ce que je reprocherai à la série, c'est sa lenteur à démarrer. En fait, je pense qu'elle aurait fait un excellent film ou bien une saison unique qui aurait tenu en haleine en même temps que le mensonge de Jean s'enlise. J'ai du mal à imaginer ce que la saison 2 peut apporter, à part bien sûr plus d'indices sur le passé de Jean avec ce qui semble être son ancienne patiente. 

Je vous conseille de passer le cap des premiers épisodes, car la série vaut quand même le coup par sa tension psychologique et ses acteurs (notamment Naomi Watts et Sophie Cookson).

14/20

Aucun commentaire

Back to Top