Préparation de l'expatriation au Japon #2 J'ai mon CoE (Certificate of Eligibility) et un logement provisoire !


Il y a quelques semaines, j'ai reçu une belle enveloppe cartonnée fraîchement arrivée du Japon dans ma boite aux lettres *O*


A l'intérieur :

-Le fameux CoE (certificate of eligibility) de mon université d'accueil, Waseda (tout à gauche sur l'image de l'article ^^ ) qui me permet enfin de faire mon visa !
-Mon certificat d'admission (au centre)
-quelques papiers à propos d'une soirée d'accueil des étudiants étrangers (à droite)
- les formulaires nécessaire à l'obtention du permis de travail pour les étudiants. 

Le tout en anglais et en japonais. J'ai particulièrement aimé la petite trombone en forme d'ours (l'emblème de Waseda) et le petit tampon tortue sur l'invitation à la soirée d'accueil. En découvrant ces papiers j'avais déjà l'impression d'y être *.*

C'est chou avouez !

COE et Visa, kézako ?

Le CoE c'est un peu le graal pour tout étranger désirant s'expatrier au Japon  car cela implique que l'on a une entité japonaise qui se porte garante de notre venue = on est éligible à s'incruster.
Le Japon étant très à cheval sur l'immigration, afin de séjourner plus de trois mois sur l'archipel, faire un visa longue durée s'impose comme unique solution. Pour tous les visas longue durée (études, travail etc, la liste est disponible ainsi que toutes les informations à ce sujet sur le site de l'ambassade japonaise : http://www.fr.emb-japan.go.jp/consulaire/visa/index.html ) un CoE est obligatoire.  

Bien entendu (c'est ironique =_=) la procédure de demande de Visa s'effectue en personne et nécessite donc d'aller soit a) A Paris, b) Strasbourg c) Lyon d) Marseille. Parce qu'à Toulouse 'a pas d'ambassade. Snif.

Pour ma part, j'ai d'ores et déjà pris mes billets de train pour Paris, ayant une âme charitable pour m'héberger sur place. Parce que oui, le délai de retrait peut varier de 3 à 5 jours et même si la dame de l'ambassade m'a rassurée en me disant que je pouvais l'avoir sous deux jours, ça m'angoisse un peu car, faute de mieux (obligée de rentrer travailler le samedi...),  je ne peux qu'arriver le mardi matin et repartir le vendredi matin. Ce qui me laisse une marge de manœuvre de deux jours PILE POIL. Dans le pire des cas, il est possible pour un ami, avec le ticket de retrait du visa de venir le récupérer.

Mon logement (provisoire à Tôkyô)

Après moultes échanges de mails avec l'agent immobilier de l'université, nous avons communément admis qu'il serait préférable que je vienne faire des visites avec lui plutôt que de réserver sans savoir où j'allai mettre les pieds. Faut dire que sa première proposition ne m'avait pas particulièrement emballée (dans l'hyper banlieue Tôkyôite, logement en bois, et 8 pauvres mètres carré. Avec un Chat, euh, comment dire c'était juste impossible à accepter ! D'autant que le prix, très peu élevé sentait un peu le pâté !). Bref, j'ai pris RDV avec l'agence pour le lendemain de mon arrivée à Tôkyô (youhou je vais être fraîche dit donc *0*).

Bref, je n'ai pas eu d'autres choix que de chercher un logement provisoire pour moi et ma beauté (=mon chat=lolita) le temps que dureront les recherches d'appartement. Je ne vous cache pas que j'ai bien galéré... Le nombre de refus que j'ai essuyé est incalculable : "Loger avec un chat ? Euh non, pas possible ma ptite dame !". J'ai fini par me tourner vers AirBNB, où, par miracle, j'ai trouvé un propriétaire de genre de sharehouse dans la banlieue de Tôkyô (Komae-shi) qui, après un échange de messages, a généreusement accepté que Lolita soit là. Il m'a dit que d'ordinaire il refusait, mais que là, il allait faire une exception. 

Ses lieux de siestes totalement hors sujets xD
Ce qui m'a plu c'est que la chambre est relativement grande, avec clim et bureau, donc l'endroit ne sera pas non plus trop étriqué pour Lolita. En plus les espaces communs sont vraiment sympa, avec wifi et il y a trois salles de bains totalement équipées, ce qui semble raisonnable pour le nombre de chambres. 
La chambre ressemble à ça sur le site
J'en parlerai plus en détails quand j'y serai ^^
Et puis ça va me permettre de rencontrer dès mon arrivée des expatriés/voyageurs, ce qui est super aussi !
J'ai hâte !
Le petit plus aussi c'est que le gérant (un japonais entre deux âges), m'a envoyé un descriptif complet et détaillé du trajet jusqu'à la sharehouse, avec possibilité de me réceptionner à la station Komae :). Vu le nombre de grosses valises que j'aurais, mon sac à dos et le sac à Lolita, ça ne sera pas de trop à mon avis. Je vous avoue qu'il ne me tarde pas le moment où je vais devoir faire le trajet de Narita à Komae arnachée comme un âne pendant deux heures (sans parler de ma pauvre beauté dans le sac)...

Bref, malgré la distance jusqu'à la fac, je suis vraiment ravie d'avoir trouvé ce plan de secours en attendant mon vrai appartement. Ça ne me fait qu'à peine deux semaines pour le trouver, alors je ne vais pas trop faire la difficile.

Pour vous faire une idée : la ville de ma sharehouse par rapport à Waseda


Je vous laisse les amis, je vous retrouverai surement avec un article sur Paris ou... On verra xD.

6 commentaires

  1. C'est tellement loiiin ton logement provisoire de ton université !!
    Bon courage !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ^o^
      Et oui, ça c'est vouloir amener son chat au Japon, le choix se restreint à fond xD Mais impossible de partir sans elle :(

      Supprimer
  2. Salut !
    Je ne savais pas qu'il était si difficile de vivre avec un chat dans une résidence universitaire. Quand j'étais étudiante, j'avais une amie qui cohabitait avec ses deux chats dans un studio de 20 m². J'en viens à penser qu'elle a eu beaucoup de chance.
    Qu'est-ce que tu vas étudier au Japon ? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Au Japon oui, ça ne plaisante pas avec les animaux... Hôtels, appart', sharehouse etc... ne les acceptent généralement pas. D'ailleurs pas mal de japonais fraudent en omettant de le signaler aux propriétaires, mais étant une étrangère, je préfère éviter de me faire prendre et expulser pour si peu ><.
      Pour répondre à ta question, je vais suivre un programme spécial (SILS ça s'appelle) qui propose tout un tas de cours à choisir selon ce qu'on veut étudier. Je vais donc prendre une majorité de cours de japonais pour progresser en langue orale surtout et des cours sur la culture et histoire japonaise qui viendront compléter ce que mes cours m'ont déjà enseignés^^. Malheureusement c'est un M1 qui n'est pas validé en France alors c'est plus une année "bonus" dont il faut profiter à fond !

      Supprimer
  3. Quelle galère cette recherche de logement. Je trouve ca incroyable que tu partes avec ton chat, sacré challenge ! J'espere surtout que tu pourras t'installer confortablement avec elle là-bas. ce n'est pas facile de s'expatrier avec un animal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça oui, c'est un vrai challenge !!! Et surtout beaucoup de préparation (par exemple, si on s'y prend 3 mois à l'avance c'est fichu x_x). Merci pour ton encouragement, j'espère aussi que l'appartement que l'on me proposera sera agréable pour ma Lolita (et pour moi aussi mais bon xD C'est elle qui va y passer le plus de temps du coup !)

      Supprimer

Back to Top