Chroniques en Inde du Sud #7 Malaise et tristesse devant les éléphants de Kottoor :(


Qu'est-ce que j'étais excitée le matin même à l'idée d'aller voir les éléphants de Kottor ! Comme le gars nous en avait parlé comme un centre de soin pour éléphants, j'ai pensé qu'il ne serait pas question d'activités touristiques avec promenade à dos de ces pauvres bêtes. Mais j'ai eu tort. Je ne sais pas si j'ai diabolisé tout ce qui touche à l'élevage d'éléphants depuis que j'ai lu des articles sur les cérémonies de "soumission" où l'on brise l'esprit de l'éléphant pour en faire une monture destinée à satisfaire les touristes en mal d'exotisme, mais ce que j'ai vu à ce centre m'a paru loin d'un centre de réhabilitation pour pachyderme.

Bon du coup laissez moi vous décrire ma matinée là bas:
Nous sommes arrivés en voiture depuis Trivandrum (une bonne demi heure à travers des petits patelins) pour assister au bain des éléphants. J'avais lu un commentaire d'une personne sur tripadvisor comme quoi le personnel lui avait permis de laver un éléphanteau alors j'espérais que j'aurais la même chance *.*.

Notre chauffeur nous a dirigé vers un lac où les éleveurs étaient déjà à l'oeuvre. Je me suis avancée vers la berge pour admirer et gagatiser devant les animaux, mais pas de trop près car les éleveurs aboyaient quand des gens s'approchaient trop près. Je ne sais pas si c'était leurs mines habituelles mais je les ai trouvé franchement antipathiques. Par ailleurs, aucun ne nous a proposé de venir nous occuper des éléphants. Pour le bain, nous n'étions qu'une poignée de visiteurs, ce qui du coup n'était pas intrusifs pour les pachydermes et leurs éleveurs. Un peu plus de sympathie n'aurait pas été de refus. J'aurais apprécié pouvoir poser des questions et discuter avec les éleveurs, mais apparemment, nous n'étions juste que des "observateurs". J'étais déçue de ce rôle.





En fait j'avais naïvement imaginé que j'allais pouvoir aider à prendre soin des éléphants vu que c'était un centre de réhabilitation et non un zoo. Mais apparemment ils avaient complètement intégré le tourisme dans le centre.... 
Ma déception est allée crescendo quand les éleveurs ont fait sortir les éléphants de l'eau pour les amener vers leurs "scène" de sustantation. Ces derniers portaient de lourdes chaînes sur leurs pattes, semblaient complètement éteints, et je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir les larmes au yeux lorsqu'un des éleveurs a brandi son crochet pour faire avancer un pachyderme, qui a barri sous la douleur. J'ai directement pensé aux fameux crochets qui déchire la peau des éléphants des articles que j'avais lu.


Ceci dit, j'étais tout de même consolé en constatant que les éléphants avaient l'air apprécier leurs bains ! Même si j'aurais tellement aimé leur frotter et laver la peau ... En tout cas j'y aurais mis beaucoup plus d'enthousiasme que leurs éleveurs ! Je veux dire, je veux bien qu'ils soient blasés car ils le font tous les jours, mais ce n'est pas parce qu'on est habitué à quelque chose qu'il faut faire des têtes  de bouledogues -_-. 



Une demi heure plus tard, les éleveurs ont aligné les éléphants et les éléphanteaux pour leur donner à manger. Et c'était vraiment malaisant je vous jure... Nous, visiteurs, leur faisions face sur une estrade, pendant qu'ils balançaient leurs têtes et leurs trompes de gauche à droite, attendant leur pitance. Après quelque recherche, j'ai pu confirmé que ce comportement était le signe d'un grand mal être et de dépression typique des éléphants en captivité et entraînés dans des activités touristiques de m****. Désolé. Mais ça me débecte.


J'avais tellement de peine pour eux et je me sentais en colère contre moi même de participer à cette  mascarade... Evidemment autour de moi, les indiens, les occidentaux, tout le monde semblait enchanté d'immortaliser son moment avec les pachydermes. Mais pour moi c'était du voyeurisme et surtout un malheureux exemple du stress que subissent ces pauvres éléphants quotidiennement !

Les éleveurs étaient soit en train de leur donner à manger, soit en train de papoter en cercle sur le côté. Ils laissaient aux visiteurs le loisir de les photographier dans leur vie de misère. Purée, ça m'énerve rien que d'y repenser, c'est pas une vie ça sérieux ><



J'ai pas supporté de photographier ça alors je n'ai que deux trois clichés.


Après leurs repas, j'ai été complètement effondrée quand j'ai vu les éleveurs en train de préparer les éléphants pour les balades touristiques. Surtout qu’évidemment les gens n'ont pas manqué de se précipiter sur la passerelle "d'embarquement". "Youhou regardez, on est monté sur des éléphants en Inde !!! ALLEZ INSTAGRAM FISSA !"
.... (u___u)

....
Ca me dégoute.

Notre chauffeur n'a pas compris pourquoi j'ai passé mon temps à avoir les larmes au yeux et à afficher une tête d'enterrement. Oh, j'étais juste frustrée de ne pouvoir rien faire... Mais qu'est-ce que j'aurais pu faire...

Toutefois, je ne mettrai plus jamais les pieds dans des centres soit disant de "soin pour éléphants". J'irai les admirer dans leurs espaces naturels point barre. Et évidemment je vous incite, si vous n'êtes pas encore au fait de ce business inhumain d'éléphants, de ne pas soutenir les balades et autres horreurs les incluant.

Ah bah oui, c'était l'article un peu déprimant de mon voyage en Inde du Sud, mais, j'avais besoin d'exprimer ce que je pensais de cet endroit et de ces pratiques... 


Aucun commentaire

Back to Top