INUYASHIKI : La lutte entre un héros atypique et son antagoniste


anime, critique, Featured / mardi, janvier 9th, 2018

Après plusieurs essais d’anime infructueux, ça y est, j’ai enfin était convaincu. par Inuyashiki. Quand j’ai vu que c’était adapté du manga éponyme de Hiroya Oku (même auteur que Gantz), j’avoue que je ne me suis pas fait prier, sachant que l’anime ne se constitue que de onze épisodes. Autant vous dire qu’en une journée c’est plié !

De quoi ça parle ?

De Mr. Ichirô Inuyashiki, un père de famille vieux avant l’âge, ignoré par sa famille qui, lors d’une balade dans un parc, se fait tuer puis ressusciter en tant que machine par des extra-terrestres  maladroits. Hiro Shishigami, un jeune lycéen beau gosse subit le même traitement alors qu’il se trouvait au même moment dans le parc. Alors qu’Inuyashiki trouve enfin son bonheur en se servant de sa force pour aider les gens, Hiro au contraire le trouve en tuant le plus de personnes possible.

Ce que j’ai aimé

  • Le duo antagoniste : Ichirô et Hiro

Quand même, il fallait le faire de nous proposer un vieil homme en personnage principal. En tout cas, ça m’a vraiment surprise. J’ai été également étonnée par sa voix en japonais à laquelle on ne s’attend franchement pas. Un ami japonais m’a fait remarquer que c’était une voix qui faisait « réelle ». Personnellement, je ne sais pas trop, mais ce qui est sûr c’est qu’elle est hors norme. Concernant le personnage, j’avoue que ce n’est pas celui que j’ai préféré, j’ai du mal avec les protagonistes « gentils ». En revanche, Hiro est particulièrement intéressant et incarne en quelque sorte « l’opposé » d’Ichirô (beau, populaire, jeune…). Je me suis lancée dans des débats avec un ami japonais sur ses motivations et sur sa nature sociopathe. Même si ses actes sont abominables, je n’arrive pas à le détester car l’anime réussit brillament à nous le montrer sous plusieurs aspects. Et comment dire que son niveau de Kakkoiness est très élevé (plus ou moins cool en français). Il m’a un peu fait penser à Light de Death Note d’ailleurs (en version plus humaine par contre). J’ai également beaucoup aimé son doubleur japonais avec voix suave (haha).

  • L’animation

Je ne connais pas les différents studios d’animation, mais le moins que je puisse dire, c’est qu’en ces termes, l’anime ne déçoit pas. Malgré certains passages 3D un petit peu foireux (incrustation qui laisse à désirer), certaines scènes sont vraiment à couper le souffle. Je pense notamment aux épisodes « Les gens de Shinjuku » et « Les gens de Tôkyô » où Hiro commence à tuer de façon hasardeuse des tokyôites et à entraîner des chutes d’avion (ce qui m’a causé un horrible cauchemar après avoir finit l’anime T_T). Comme l’anime se déroule à Tôkyô, où je vis actuellement, je ne vous cache pas que j’étais contente de retrouver des lieux familiers, qui de surcroit sont parfaitement reproduits…

  • La tension

… Générée par le développement de la folie d’Hiro (+l’épisode avec les yakuza). TOUTES ses scènes m’ont laissé en émoi. Cruauté, sadisme, violence gratuite, agression… Je crois qu’on passe par à peu près tous les vices de l’être humain. Quand on regarde les atrocités d’Hiro, on dicerne un crescendo qui attend son apogée lors des derniers épisodes où j’étais figée devant mon écran en mode : « mais! mais! mais! mais!  » ><.

J’ai moins aimé

  • L’intrigue générale

Honnêtement, je dois avouer que les scènes avec Hiro m’ont nettement plus intéressées que celle avec Ichirô. D’ailleurs certains épisodes omettent complètement Ichirô, ce qui finalement n’est pas si gênant que ça. J’aurais donc peut-être apprécié un traitement un peu plus approfondi d’Ichirô… Dur à dire.

Hormi ceci, j’ai senti une précipitation sur les derniers épisodes. C’est comme si l’anime nous offrait du lourd et que soudainement POP! C EST LA FIN !…alors que franchement on aurait aimé en voir encore plus… J’ai lu sur wikipédia (je sais, quelle référence !) que dû à des ventes décevantes, l’auteur avait abrégé le manga, alors peut être que ça explique cette précipitation…

 

A voir ?

Oui, si vous avez aimé Gantz et que la violence n’heurte pas votre sensibilité. Le potentiel de binge watching étant très élevé, prévoyez une bonne après-midi de libre hihi.

Ma note

15/20

 

Partager l'article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *