ALTERED CARBON (SAISON 1) : Oui à Takeshi, non au reste.


critique, Featured, Séries / samedi, mars 17th, 2018

C’est vrai que lorsqu’on commence Altered Carbon, on se dit que, tiens, Netflix avait envie de prolonger son concept de Black Mirror apparemment ! Mais que nini, Altered carbon ou « Carbone modifié » est l’adaptation du roman éponyme de Richard Morgan. Je ne connaissais pas cette saga avant de voir la série et je dois avouer que la série ne m’a particulièrement donné envie de lire les livres. Ce n’est pas que je n’ai pas aimé la série, mais elle a vraiment manqué de profondeur à plusieurs niveaux. 

Résumé :

Takeshi Kovacs est un ancien soldat et seul survivant d’un groupe de guerriers d’élite vaincus (« les diplos ») lors d’un soulèvement contre le nouvel ordre mondial. Son esprit est emprisonné « dans la glace » pendant des siècles, jusqu’à ce que Laurens Bancroft, un homme extrêmement riche (faisant parti des « Maths ») et vivant depuis plusieurs siècles lui offre la chance de vivre à nouveau. En échange, Kovacs doit résoudre un meurtre … celui de Bancroft lui-même.

Parlons personnages:

A gauche Takeshi, à droite Takeshi xD. Je le préfère dans son corps originel .

Du côté des personnages, j’ai trouvé ça vraiment brillant d’avoir mis un personnage d’origine japonaise dans le rôle principal. Brillant dans le sens que ça change des personnages principaux qui, séries américaines obligent sont la plupart du temps « white-washés« . Même si de nos jours il y a du progrès, je trouve que les asiatiques sont loin d’être positionnés dans des premiers rôles dans le cinéma américain. Généralement ils sont cantonnés à des seconds rôles. Même si, je le répète, il y a du progrès. Je pense notamment à la série Marco Polo que j’ai dévoré et où le personnage principal _censé être Marco Polo_ est coiffé aux poteau par tous les seconds rôles asiatiques. J’avais trouvé ça très rafraîchissant et je peux en dire autant pour Altered Carbon. Bon, toutefois, on ne voit que très rarement « l’enveloppe » originelle de Takeshi Kovacz (le personne principal donc) car ce dernier est réincarné dans un corps étranger totalement pour le coup white-washé. Au cours des premiers épisodes j’ai vraiment détesté l’acteur. Je n’arrivais pas à me faire à son physique et je déplorais qu’ils n’aient pas trouvé un prétexte pour lui faire retrouver son enveloppe d’origine. Toutefois, vers la fin de la saison, j’ai fini par le trouver plutôt attachant et je m’y suis faite. SPOILERS EN BLANC : : bon la fin d ela saison 1 laisse présager que Tak va retrouver son corps d’origine (ou un autre?) vu qu’il remet l’enveloppe à son propriétaire originel. Sa relation avec sa soeur, que l’on peut clairement qualifier de « brother complex«  est également bien ficelée. Je mets donc un énorme PLUS pour Takeshi et son background. 

Takeshi et sa soeur !

Au niveau des autres personnages, je dois avouer que c’est assez décevant. Les « Maths » (les riches qui peuvent se payer une immortalité dans une enveloppe parfaite ) sont plus imbuvables les uns que les autres (surtout la femme de Bancroft que je trouve creuse mais creeeeeeeuse !) et pas assez exploités pour qu’on s’y attache vraiment. A la limite Bancroft est intéressant, mais dommage que son personnage soit si peu développé. Même si j’ai bien aimé l’actrice qui interprête le lieutenant Ortega, très expressive, je n’ai pas réussi non plus à correctement l’apprécier. Sa relation avec Takeshi est  complètement ratée à mon sens, ce qui porte préjudice à leur « association » dans la série. Juste BOF, surtout vu comment cette dernière se termine… J’étais là : « Euh, OK ???!!!« . Moyen moyen.

Ortega, la relation loupée de Tak :/

Quant à Lizzie, j’ai trouvé son personnage vraiment de trop, apathique et sans intérêt. Son utilité arrive seulement à la fin de la série, et j’aurais vraiment préféré qu’ils enlèvent sa storyline, limite au profit de sa mère et de son père qui m’ont laissé une bien meilleure impression (surtout sa mère, dans une enveloppe masculine dont l’acteur excelle pour afficher sa féminité, bravo à lui !).

En revanche, s’il y a bien un autre personnage qui se démarque positivement hormis Tak, c’est l’intelligence artificielle qui gère l’hôtel où Tak réside, nommé Poe. Sans ce dernier, la série aurait CRUELLEMENT manqué d’humour. Poe est finalement beaucoup plus attachant et émouvant que tous les autres personnages réunis. C’est le comble pour une machine. Il est le deuxième gros point positif de la série SPOILERS EN BLANC : et j’aimerais bien qu’on le revoie par la suite malgré sa mort…

Poe, un personnage attachaaaaaant <3

Hmm et si je parlais du « fantôme »? Bah non, ça se voit que les scénaristes ont essayé de créer un personnage « psychopathe » que le spectateur aurait été susceptible d’aimer pour sa singularité, mais dans mon cas, ça a fait l’effet d’un pétard mouillé. Encore un « mouais, bof. ».

J’ai adoré cette scène

Parlons du cadre de la série

On ne va pas se mentir, l’environnement futuriste et technologique est passionnant. L’idée que la conscience humaine puisse devenir immortelle et réutilisable à l’infini du moment qu’un corps est disponible est intéressante. Plusieurs questions à ce sujet se posent, notamment éthiques et, bien que la série tente d’introduire par ci par là des problématiques issus de l’utilisation des piles, finalement, ce sont les intrigues autour des personnages qui priment. Les relations passent au premier plan. En temps normal, moi qui suit férue de relations entre personnages abouties, j’aurais été satisfaite, mais vu que ces dernières ne m’ont pas convaincues, hmmm, non ça ne fonctionne pas. Je ne sais pas comment le livre se dépatouille avec l’immeeeeeense univers qu’il décrit (parce que finalement on nous dit par ci par là qu’il existe plusieurs planètes et effectivement, on découvre rapidement celle où a vécu Tak, mais à part ça… Aucun détails), mais la série ne l’exploite pas, ou alors ne veut pas nous perdre avec des explications épineuses. Bref de ci de là, les questions éthiques autour des piles et tout ce qu’elles peuvent impliquer n’est pas, ou que très peu exploité. Peut-être que l’intrigue aurait du se concentrer à ce niveau là plutôt que sur la direction prise niveau « relationnelle« .

Bancroft et sa femme, immortels grâce à leurs piles x)

J’ai ressenti la même chose sur l’histoire d’amour entre Tak et Quell. Cette dernière est beaucoup trop expédiée, les flash backs  arrivent trop tardivement introduits à mon goût et… ben finalement je crois que j’aurais préféré une première saison autour du passé de Tak plutôt que sur l’histoire présente. A voir ce que va nous proposer la saison deux, si saison deux il y a.

Ma condition serait qu’il récupère le personnage de Tak en bonne et due forme (j’entends par là son physique) et qu’ils changent complètement de direction scénaristique, ce qui semble probable vue la conclusion de la saison 1 qui pourrait marquer la fin de la série en tant que telle.

Donc, OUI pour Takeshi, OUI pour l’univers à développer mais BOF pour la direction scénaristique de la saison et de ses autres protagonistes. 

Ma note :

13,5/20

IIs sont trop mignons tous les deux :3
Partager l'article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *