SIX MOIS DE VIE AU JAPON : BILAN


Expat' au japon, Featured / jeudi, mars 1st, 2018

Dingue. J’ai l’impression que c’était hier que je débarquais à Tôkyô avec mes deux grosses valises, mon sac à dos pesant un âne mort et ma lolita blottie dans son sac de voyage. Mais non. Ca fait déjà 6 moiiiiiis!!!!!!!!!!!!

Vie quotidienne au Japon

Même si mon sens de l’orientation est aussi nul au Japon qu’en France (je ne vois pas pourquoi ça aurait été différent en fait, snif) j’ai réussi à prendre mes marques à Tôkyô. En tant que végéta*ienne, j’ai désormais de bon repères et bonnes adresses à Tôkyô pour manger ou acheter mes produits. Alors qu’à mon arrivée je galérais comme une pauvrette à trouver de quoi manger en étant végéta*ienne, depuis, j’ai exploré en long en large et en travers ce que les supermarchés me proposaient, les conbini et les boutiques avec produits vegan/végé (mon dieu le simili thon soja est fabuleux *.*). J’ai d’ailleurs repris mon poids de croisière, alors qu’un mois après mon arrivée j’étais passée par une perte de poids astronomique (je ne mangeais presque rien, faute de fréquenter le même conbini et le même supermarché xD). Maintenant, je sais quoi me cuisiner, j’ai même improvisé deux-trois plats vegan sympa. Et pour la saint valentin j’ai réussi à cuisiner des chocolats végétaliens. Youpi. Je prépare un article à ce sujet, un genre de guide de survie végéta*ien/vegan à Tôkyô :). Si ça peut en aider à ne pas finir comme moi, un mois plus tard dix kilos en moins LOL.

Menu vegan à Shinjuku
Ramen Vegan
Ramen Vegan

Bon après je ne dis pas, y’a toujours des fails où je me retrouve  à manger le seul plat sans viande qui me laisse une impression de n’avoir absolument rien mangé. Tristesse.

Et puis les japonais et le vegetarisme ça fait deux. Le nombre de fois où je suis en mode WTF quand cette situation arrive :

-Je suis végétarienne….

-Ah, pas de problème, vous pouvez manger ça,  ça et…

-Mais c’est du poisson non?

-Ah même le poisson ce n’est pas possible ?

-C’est aussi un animal….

*tête de personne paumée* :…. Et les crevettes ça passe ?

Faut être prêt à ça. Des fois je me sens obligé de lâcher des : « Et oui première nouvelle, ils ressentent la douleur eux aussi en fait ». Mais ne le faites pas. Me suis déjà pris des regards noirs venant de japonais en mode : « Oh mais elle nous casse les pieds celle là ! » (si si ça arrive haha).

Avec les  japonais

Je fais écho à mon dernier article, mais la sensation de bienveillance des japonais à mon égard ne m’a toujours pas quitté, ce qui est toujours aussi réconfortant. Bon, je n’en dirais pas autant à propos de mon fournisseur d’accès à internet qui m’a lâchement abandonné suite à une erreur stupide de manipulation de routeur, mais…. Faut bien qu’un truc cloche de temps en temps hein. De toutes façons j’ai pas de chance avec Internet depuis que je suis arrivée. Même quand ça marche y’a toujours un bémol une fois tous les deux jours. Mais ça va. Y’a pire dans la vie. SHOUGANAI.

Toujours sur les japonais, je suis surprise par l’attitude cavalière de certains garçons. Je ne m’attendais pas à ce que des mecs(BIEN, pas des kékés) tentent des approches (et pas dans un état d’hébriété avancée je précise xD). Je pensais que c’était prohibé. Je ne sais pas pourquoi en plus. Mais ce mois ci par exemple j’ai eu des approches assez inattendues. L’un  de ces hommes, était un commercial pour le journal Asahi. Il a sonné à ma porte en mode « je ne m’attends pas à ce qu’une étrangère ouvre« . Il avait l’air tellement embêté en me voyant c’était cocasse. Finalement il s’est calmé quand il a vu que je parlais japonais. Il devait avoir trente ans ou un truc du genre. Finalement son discours pour me vendre son abonnement de journal a petit à petit dérivé sur ma vie personnelle, sur le fait que j’étais bijin patati patata et si éventuellement je ne voudrais pas aller au musée avec lui un de ces quatre. En vrai ça m’a étonné tant d’hardiesse venant d’un japonais. Bien sûr étant déjà casée je l’ai gentiment éconduit, mais j’ai quand même trouvé ça courageux de sa part. Quand j’en ai parlé à Elise (une amie française), elle m’a dit qu’il n’aurait peut-être jamais tenté le coup avec une japonaise et que c’était parce que les étrangers avaient la réputation d’être un peu plus « libre ». Enfin bref, plusieurs petits exemples comme ça m’ont quand même fait changer d’avis sur le « stéréotype » que je m’étais imaginée.

Au niveau me vie sociale, franchement, je suis heureuse de toutes les rencontres que j’ai pu faire ! D’une part grâce à la fac (y’à pas à dire, les cours ça aide à se faire des connaissances on va pas se le cacher), mais aussi grâce à toutes les activités que j’entreprends au Japon. En tout cas, parfois, même si j’ai peur de ne pas être à la hauteur en étant entourée que de japonais, je me force en me disant que de toutes façons y’a que comme ça que je peux progresser x).

Avec mon copain. Les japonais ADORENT les filtres

Etudes et projets professionnels

étudier waseda
Moi, à la cérémonie d’ouverture de Waseda

Je sais, je ne les fais pas mais j’ai bel et bien 26 ans. J’ai à mon actif deux licences, deux échanges universitaires à l’étranger, des petits boulots accumulés pendant toutes ces années et… ça suffit. J’ai pratiquement fait l’équivalent d’un parcours de docteur avec tout ce bordel.  Bien sûr, je suis heureuse d’avoir réussi mon objectif d’étudier à Waseda (surtout que contrairement à ce que je croyais, j’ai eu de super notes au premier semestre !) , d’être dans une université avec une telle réputation, mais je deviens lasse des études, de l’ambiance universitaire et tout ce qui va avec. J’en ai bien profité, merci x). 

Comme je ne compte pas poursuivre en master, Waseda est une année privilégiée où je profite d’aller à des cours qui m’intéresse sans forcément me mettre la pression (Bien qu’étant perfectionniste je m’applique tout de même à réviser les examens et à rendre mes devoirs et cie) En tout cas je suis sur ma limite étudiante et tout ça pour dire que je compte bien me lancer dans ma recherche de travail dès la fin des cours. J’ai concrètement d’août à novembre pour trouver quelque chose, ce qui me laisse un créneau assez long pour faire mes preuves. *croise les doigts*

(Je parlerai plus en détails de mon année à l’université Waseda dans un prochain article donc je ne m’étends pas plus sur les cours et cie ^^)

=>Passer le JLPT N2<=

Les livres que je potasse !

C’est mon nouvel objectif. A vrai dire, après avoir réalisé mon rêve de partir vivre au Japon je m’étais retrouvée un peu les bras ballants sans trop savoir quoi faire. C’est dur à expliquer mais j’avais l’impression d’avoir accompli mon objectif et que donc bah voilà…  FIN DE L HISTOIRE. Mais non, la vie continue en fait, alors il fallait que je trouve autre chose pour m’occuper. En potassant les offres d’emplois qui m’intéressaient, j’ai vite réalisé qu’un diplôme de N2 était la plupart du temps demandé. BREF, je compte le passer à la session de juillet 2018, en espérant que je l’aurais pour pouvoir le mettre en valeur en août pendant ma recherche d’emploi… *croise les doigts bis*. Je potasse tous les jours les bouquins du coup.

=>Evolution de mon japonais<=

Ce qui est drôle c’est que mon niveau d’oral semble avoir dépassé mon niveau écrit. Je m’attendais pas à ce cas de figure alors je suis un peu désœuvrée. De ce fait je pense plutôt prendre des cours de grammaire et d’écriture au second semestre à Waseda pour me remettre un peu dans le bain. Faut dire, j’avais pris que des cours d’oral au premier XD. Ceci dit je ne vais pas me plaindre. Ma compréhension orale a décollé aussi du coup, ce qui est satisfaisant franchement. En mars je vais repasser le test de japonais de Waseda pour réévaluer mon niveau par rapport à mon arrivée. J’espère que j’aurais augmenté *.*

=>Petit boulot au Japon<=

Un jour, je parlerai de mon petit boulot. Il y a tellement de choses à en dire, et c’est un exemple parfait d’une « face cachée » du Japon.  J’ai arrêté de travailler il y a à peu près un mois car les conditions de travail devenaient beaucoup trop creepy. Trop engageantes à mon goût. Bref, pour l’instant je suis sans le baito, bref sans le sou xD. Mais je compte bien retrouver quelque chose pour le second semestre. Je voudrais éventuellement essayer l’aide aux personnes âgées, j’ai vu que ça recrutait pas mal..

Activités

=>Danse<=

Depuis que j’ai arrêté le club de musique/danse traditionnelle pour diverses raisons, et que les sekai girls (groupe de copydance) n’ont plus de raison d’être (la plupart des membres rentrent dans leurs pays), j’avais un peu peur de me retrouver sans trop d’activités. Finalement, avec Elise, on a décidé de reprendre le concept des sekai girls, en créant une chaîne youtube pour partager nos vidéos d’Odotte mita (reproduire des danses d’idoles/anime etc) donc je peux continuer à danser :). Pour l’instant, nous sommes encore dans l’apprentissage d’une danse donc la chaine n’est pas encore active, je vous tiendrai au courant très vite :). D’ailleurs, nous recrutons d’autres membres donc si par hasard une expat française passe par là, qu’elle n’hésite pas à m’envoyer un petit mail :3.

En Avril, comme ce sera le début de l’année scolaire de Waseda (mais le 2ème semestre pour moi du coup !), il y aura le recrutement des clubs. Je voudrais essayer de m’incruster dans un club de danse d’idoles, même si j’ai un peu peur que les entrainemements soient sévères et compliqués ><. J’aime trop danser, et puis les clubs sont d’excellent moyen pour parler japonais !

=>Veganisme<=

Je suis tellement contente d’avoir sauté le pas et contacté Yurisan pour devenir membre de la section étudiante d’animal right center. Les membres sont A D O R A B L E S. Je n’ai pas encore participé à masses d’activités, mais depuis que j’ai commencé, je suis heureuse de pouvoir, même à l’autre bout du monde,  militer pour le bien-être animal <3. L’association se veut plutôt « pacifiste » si j’ose dire, en promeuvant le veganisme comme quelque chose de cool, d’une bande de bon « potes » plutôt que s’engager dans des actions directes. Même si je ne suis pas forcément en accord avec cet agenda, je comprends cette décision. On m’a expliqué qu’il fallait avoir une approche « mignonne » (d’où les dépliants avec dessins), le site web « pinky » plutôt que violente (dans le sens psychologique). En tout cas, ça me va très bien de distribuer des flyers pour informer les gens, organiser des sessions d’études sur la condition animale et participer à des « vegan camp ». N’hésitez pas si vous souhaiter rejoindre l’association (Tout le monde est le bienvenu, vegan/vegetar*ien ou non). Je ne vous cache pas que parfois je galère car je ne comprends pas tous les termes japonais, pareil quand je suis avec les autres membres, parfois je zappe des parties de conversation, mais je me dis que ça ne peut qu’être bénéfique. Il faut baigner dans le japonais après tout pour progresser *.*.

=>Voyages<=

Alors que pendant les périodes de cours à Waseda je ne pouvais absolument pas voyager ou crapahuter, depuis que je suis en vacances j’en profite ! Impossible de faire des voyages de fou vu mon budget, mais ça ne m’empêche pas d’aller dans des coins sympas et de faire pas mal d’activités. Dans le lot, et vous l’avez vu dans ma dernière vidéo, je suis allée à Odawara/Hakone pour la st Valentin,  dernièrement je suis allée voir d’impressionantes formations de glace à Ashigakubo, j’ai monté le Takaosan et vu le coucher de soleil à son sommet et pas mal de choses sont encore prévues :). Bref, à ce niveau là je suis plutôt satisfaite ! 

château d’Odawara
Coucher de soleil au sommet du Takaosan

 

=>Game center<=

Alalala les game center… Véritable institution au Japon !!!  Mais…. je n’arrive toujours pas à rentrer dans le délire. Le fait de payer m’embête, et les seuls jeux qui m’intéressent sont ceux pas sur machine xD. Je dois être la seule paumée à toujours faire les lancers de basket et le jeu de palets… Pour le reste, je le fais une fois en passant pour faire plaisir à mes amis, mais je ne suis jamais emballée. Bah, je ne vais pas me forcer non plus… Quand ça veut pas, ça veut pas xD.

En revanche, j’adore prendre des purikura aux game center, vu qu’ils y’en a toujours à ces endroits là xD

=>Chaîne Youtube<=

Je fais de mon mieux pour essayer de monter des vlog intéressants et me demander si ça peut plaire à un certain public. Finalement je trouve que ça complète plutôt bien mon blog, donc je suis relativement satisfaite. Je suis aussi contente de la mini communauté de soixante abonnés. C’est peu certes, mais je ne crois pas que je sois prête à encaisser des commentaires haineux… >.< donc ça me convient. Par contre je ne supporte toujours pas ma voix haha.

****

Voilou, mon bilan de ces six mois au Japon *.* . Je vous assure qu’une fois ici, le temps passe trop vite, c’est fouuuuuuu. Heureusement que mon visa est (pour l’instant) jusqu’à novembre :D.

Gros bisous à tous et merci de me suivre depuis (ou avant) mon arrivée au Japon ~~~

Partager l'article 🙂

4 réponses à « SIX MOIS DE VIE AU JAPON : BILAN »

  1. Moi non plus, je n’ai jamais accroché aux games Centers. Mon fiancé veut toujours y jouer lorsque nous sommes au Japon -_- et il pourrait clairement y passer toute la journée, mais pour ma part je trouve ça très ennuyeux.
    Bref, je ne connaissais pas ton blog et je suis très contente de l’avoir découvert. A très bientôt !

    1. Ahhh ça me fait plaisir d’entendre quelqu’un autre que moi qui n’accroche pas aux game centers xD. Mon copain, c’est pareil, il peut y passer un temps fou, mais mois je me retrouve vite à m’ennuyer. Du coup il se dépêche de finir ses parties xD. Le pauvre xD.
      Merci pour tes commentaires :3

  2. Chouette expérience ! Je pense que même si tu ne peux pas faire des voyages de fou, comme tu le dis, j’imagine que tu dois quand même pouvoir découvrir de superbes endroits ! Le Japon a l’air d’être un très beau pays.

    1. Coucou ! Merci pour ton commentaire 🙂 . Oui, le Japon regorge d’endroits magnifiques. Même si je ne peux pas trop voyager loin de Tôkyô à cause de mon budget, j’arrive à voir des choses très sympas. Ce week end par exemple je suis partie dans la préfécture de Chiba, le long de la côte est et les paysages étaient à couper le souffle ! (un article viendra :D).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *