MYTHOLOGIE JAPONAISE #1 L’engendrement du Japon par Izanagi et Izanami


culture japonaise, Featured, mythologie japonaise / vendredi, avril 20th, 2018

Coucou, je suis heureuse de vous retrouver pour le premier article de la traduction du kojiki « revisité ». Dans ce premier chapitre vous allez découvrir la création du ciel et de ses myriades de divinités, mais surtout faire la connaissance d’Izanami et d’Izanagi, le célèbre couple de kami qui a donné naissance au Japon. Bonne lecture !

Notes :

  • J’emploie le terme original « kami (神) »  pour nommer les « déités/divinités » japonaises.
  • Ceci est ma traduction personnelle de l’oeuvre d’Arakawa Yûji.
  • Les notes en vert sont destinées à faciliter la compréhension du lecteur et me permettre de faire quelques remarques x)

Chapitre 1 : L’engendrement du Japon par Izanagi et Izanami

Nulle lumière, nul temps, nul air, nul son. Seulement le néant.

Un jour, à un certain temps et à un certain moment, les monde célestes et terrestres se matérialisèrent. Des myriades de divinités apparurent.

***

Izanagi et Izanami.

Leur passion a marqué le commencement de l’histoire des kami.

Des mots résonnèrent dans l’esprit des tout juste nés Izanagi et Izanami

-Izanagi… Izanami…M’ entendez-vous?

-Qui… Qui êtes-vous?

Une voix résonna de nouveau dans l’esprit Izanagi, à demi-endormi.

Je suis… un kami. Le kami qui domine le centre du ciel. Izanagi, ouvre les yeux !

A choisir, j’aime les filles plus jeunes que moi mais bon, le kami qui me parle est plus âgé non? Bah, ça ne doit pas être si mal non plus… » (Ici, le sens « Ouvre les yeux! » peut aussi s’interprêter comme ressentir une impulsion érotique…)

Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. Lève-toi. Toi aussi Izanami !

Ah… J’ai bien dormi… Mais au fait, qui nous parle ?

Amenominakanushi

Je m’appelle Amenominakanushi. Je suis le kami apparu à la création du Ciel et de la Terre, le kami qui en a créé le centre. En d’autre terme : « Le Tout-Puissant ». Moi, le Tout-puissant, je vous charge d’une mission. »

-Dis moi, Namirin , que signifie « mission »? (Namirin=Izanami)

Une chose que l’on [fait]

Pas question, c’est trop obscène ! ( connotation érotique du mot d’origine « faire »)

Les mots sont corrects, mais la signification est différente

D’accord. Pardon. Alors, de quoi s’agit-il?

Il y a une mission à accomplir auprès de toutes les choses qui vivent en ce monde. Je vous confère à tous deux cette mission.  Izanagi, Izanami, créez un pays.

Izanagi

Hein ? Mais qu’est-ce qu’un pays?

Depuis le néant, le Ciel et la Terre se sont divisés. Le monde céleste a été créé par nous, les kami tous puissants. Toutefois, déjà 15 milliards d’années se sont écoulées et le monde terrestre reste un liquide informe qui flotte comme une méduse. Durcissez ce monde, créez une terre qui soit stable.

-… Mais, comment faire ?…

Je vous donne cette lance légendaire : « Amenonuboko« . Plongez-là dans le liquide informe de la Terre et remuez, quelque chose arrivera sûrement.  Bon, allez, dépêchez vous. Partez maintenant.

(Ce dieu est vraiment autoritaire….)

Ah et pour finir, je saisis l’occasion pour changer vos noms d’Izanagi à Izanagi no Mikoto et D‘Izanami à Izanami no Mikoto. Mikoto (命) est écrit avec le kanji 命 du mot 使命 (mission).  Vous accomplirez ainsi parfaitement la mission que je vous aie confié.

-Com… Compris !

Se faisant, Izanami et Izanagi prirent possession de la lance légendaire puis descendirent depuis la haute plaine céleste à la bordure du monde terrestre jusqu’au pont céleste flottant. Les deux kami s’y posèrent avec douceur et observèrent une première fois le monde appelé la Terre. En bas, était-ce une matière liquide ?  solide ? ou vaporeuse?  Quoi qu’il en soit, un quelque chose d’indéfinissable frétillait de manière chaotique sans un bruit.

Izanami

-Dis Izanagi, que devons nous faire avec cette… avec ça ? (ça = la lance)

-Ben, je ne sais pas…. On devrait peut-être l’enfoncer dedans.

Alors qu’Izanagi leva son visage vers Izanami, cette dernière fit de même. Les regards des deux kami se croisèrent à l’unisson. Ils hochèrent une fois la tête puis piquèrent le monde terrestre de leur lance légendaire  : « Ha ! ».

Izanami et Izanagi par Titete

La lance légendaire s’enfonça lentement avec un bruit strident dans la masse de la Terre. Elle remua ensuite, dans un son étrange, le monde terrestre afin de se mêler au courant du quelque chose de frétillant mais ferme.

Kooro (onomatopée de durcissement)

Kooro

-Qu’est-ce que ce bruit ?

-Oui, qu’est-ce que ça peut bien être ? Essayons de retirer la lance pour voir.

Les deux kamis retirèrent la lance du monde terrestre. Devant leurs yeux, la matière vivante remuée, semblant à la fois liquide et solide s’écoula goutte à goutte, lumineuse, de l’extrémité de la lance. Les gouttes étincelantes tombèrent dans le chaos du monde terrestre, s’accumulèrent puis se durcirent formant à cet endroit précis une  île verdoyante.

On a réussi ! Youpi, on l’a fait !

Le nom de l’ïle était Anogoroshima, nom formé à partir des kanji de son processus de création. En réalité, il existe une petite île où subsiste cette légende proche de l’actuelle Iwajima

Cette petite île devint le berceau du commencement du Japon et de sa chronologie.  Le théâtre du début de son Histoire.

Le mariage d’Izanami et d’Izanagi

Izanagi et Izanami

Izanagi et Izanami avaient réussi à engendrer la toute première terre solide. Au centre de l’île où ils descendirent, les deux divinités créèrent un colossal et majestueux pilier céleste nommé Ame no Mihashira, autour duquel ils bâtirent un palais en guise de résidence.

Le palais dégageait un parfum sylvestre et une douce tiédeur.

Aux côtés d’Izanagi se trouvait sa bien-aimée Izanami. « Je me demande si c’est ce qu’on appelle le bonheur….« , se dit prématurèment Izanagi. Saisissant l’occasion, ce dernier se décida à faire part à Izanami les pensées qui occupaient depuis longtemps son esprit.

Euh… à propos du dessous de tes cuisses…

…Et là, lecteur, tu te dis : « Hein? », mais c’est véritablement ce qu’il s’est dit entre Izanami et Izanagi (l’auteur s’adresse au lecteur). Leur discussion continue :

Dis, Namirin… Euh, il y a une chose que j’aimerais te demander….

Quoi?

C’est comment en-dessous de tes cuisses ?

Hein ? Pourquoi soudainement cette question ?

Afin de rendre cette partie la plus véridique possible, je vais m’appuyer au plus près des mots du texte d’origine du Kojiki ( l’auteur)

-Mon corps est parfaitement formé mais une partie reste creuse…

-Moi aussi mon corps est parfaitement formé mais une partie reste de trop…

-Bon alors que penses-tu que je comble ta partie creuse avec ma partie de trop pour donner naissance au pays ?

Voilà ce qui est véritablement écrit dans le mythe japonais du Kojiki. (l’auteur + Note de moi même : c’est joliment dit tiens. Faudra que je sorte ça à mon copain la prochaine fois XD). Izanagi et Izanami sont souvent décrits comme les kamis des couples mariés, mais ils sont frères et soeurs en réalité. Le « complexe de la petite-soeur » (妹萌え imôto moe) avait déjà commencé à l’époque de ces kami-ci.

Izanami répondit par un sourire à la proposition d’Izanagi.

-D’accord, faisons comme ça.

En tant que première cérémonie de mariage du Japon, Izanagi et Izanagi se positionnèrent de part et d’autre du pilier sacré Ame no Mihashira, situé au coeur du palais. Izanagi à gauche et Izanami à droite. Marchant tout doucement autour du pilier, ils finirent par se rencontrer. Izanami parla la première :

-Oh, mais quel bel homme que voici !

-Oh, mais quelle belle femme que voilà ! » 

A ce moment, Izanagi eut un mauvais pressentiment.

N’aurait-il pas mieux valu que je parle en premier ? dit-il, inquiet.

Le pressentiment d’Izanagi s’avéra juste. Comme il le craignait, l’enfant engendré par leur accouplement fut tel un mollusque, dépourvu d’os. Hiruko Le Flasque était né. (le pauvre T_T)

Hiruko

Les deux kami se conduirent de manière offensée.

Ce n’est pas du tout ce qu’on avait imaginé !!!

Prononçant cette unique et cruelle observation, Izanagi et Izanami refusèrent de reconnaître leur progéniture. Hiruko fut  embarqué sur un petit bateau et envoyé voguer sur l’océan.

De nos jours se serait considéré comme un crime.

Au moins deux ans de prison ferme.

En tout cas c’est ce qu’ils ont fait. Alors qu’en plus ce sont des kamis.

Bien qu’abattus, Izanagi et Izanami se ressaisissèrent et s’accouplèrent de nouveau pour engendrer le pays. Mais ce fut de nouveau un échec. Cette fois, ils donnèrent naissance à Awashima, une créature indéfinissable, semblable à une masse écumeuse. Ils ne le reconnurent pas non plus.

ils avaient envie de continuer à s’accoupler mais étaient peinés. Soucieux de leurs deux échecs, les deux kamis s’élevèrent vers la haute plaine céleste en quête de conseil. Ils décidèrent de discuter avec la myriade de kami, à commencer par Amenominakanushi. Izanami sanglotait tandis qu’Izanagi lui tapotait le dos en expliquant les faits. Izanagi enchaîna maladroitement : c’étaient leurs premiers échecs, leurs premières frustrations. Ils auraient aimé passer outre, mais ils ignoraient comment faire. Ils avaient pourtant correctement effectué le rituel  sans ignorer l’importance de donner naissance au Pays.

Après avoir écouté brièvement les explications d’Izanagi, les tous-puissants kami, aussi appelés les Kotoamatsukami (Ce sont les trois premiers kami apparus à la création du Ciel ), dont Amenominakunushi décidèrent de pratiquer le futomani, un système divinatoire (avec des bois de cerfs) afin de connaître la raison de l’échec d’Izanami et d’Izanagi. Le Futomani consistait à brûler l »omoplate d’un cerf et d’en lire les fissures pour répondre aux questions posées.

-Hum…

Amenominakanushi, observant les os fissurés prononça ces mots :

-Il ne fallait pas que la femme parle en premier

-Hein?

Si l’on regarde du côté de la nature, lorsque les animaux cherchent à se reproduire, c’est  le mâle qui vient courtiser la femelle. Izanami et Izanagi étaient allés à l’encontre de cette loi naturelle.

Ils comprirent la raison.

-Que faire…? On réessait une fois correctement?

-Ou…Oui…

Bien qu’ils eûrent compris, Izanagi et Izanami, incapable de se défaire de leurs doutes se demandèrent quand même s’ils allaient réussir. Ils descendirent une nouvelle fois depuis la haute plaine céleste vers leur palais terrestre et accomplirent le rituel précédant l’acte sexuel.

Comme la fois précédente, ils se positionnèrent de part et d’autre du pillier, Izanagi vers la gauche et Izanami vers la droite. Ils tournèrent autour de la colonne jusqu’à se rencontrer. A ce moment, Izanagi prit la main d’Izanami et dit :

-Mais quelle belle femme que voilà !

Izanami répondit :

-Mais quel bel homme que voilà !

Prononçant ces mots, la pièce s’éclaira. les deux kami s’enlacèrent puis s’embrassèrent encore et encore.

De là, la terre fut correctement engendrée. D’abord, du corps d’Izanami naquit Onogoroshima, qui se situe à côté d’Awajima. Et puis naquit Shikoku. Okinoshima. Kyûshû. Ikinoshima. Tsushima. Sadogashima. Enfin, naquit Honshû, la plus grande de toutes. Par l’engendrement de ces huit îles, la forme originelle du Japon fût créée.

Donnant de nouveau naissance à plusieurs petites îles entourant leurs huit aînées Izanami et Izanagi achevèrent la plus grande entreprise depuis la création du Ciel et de la Terre, appelée Engendrement du pays (Japon).

****

ETTTTTT, la suite au prochain épisode ! J’espère que cette première partie de l’histoire d’Izanami et d’Izanagi vous aura plu. La deuxième partie de leur mythe est beaucoup plus sombre et émouvante, il me tarde de vous la proposer.

*et en attendant le pauvre Hiruko continue de voguer sur les flots*

Crédits images miniatures : http://kojiki.co/nihonshinwa/episode02.html

Partager l'article 🙂

2 réponses à « MYTHOLOGIE JAPONAISE #1 L’engendrement du Japon par Izanagi et Izanami »

  1. Merci pour cette traduction. C’est intéressant (mais ouiii pauvre Hiruko!). Je ne m’étais jamais intéressée à cette partie là de la mythologie japonaise. En tout cas… Je ne sais pas à quel époque le texte original a été assemblé, mais le patriarcat était déjà installé -_-

    1. Oh oui, les femmes on se tait XD Mais n’empêche j’aime bien le fait que justement ça soit Izanami qui prenne la parole en première.
      Une amie m’a dit qu’Hiruko avait quand même son propre sanctuaire au Japon x) la consolation.
      Le kojiki a été compilé en 712 selon les contes oraux de je ne sais plus quel gars. Epoque Nara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *