LE CHALET : Thriller français de qualité (coup de coeur série frenchy <3)


critique, Featured, Séries / vendredi, mai 18th, 2018

J’ai beau m’être expatriée au Japon, je garde tout de même un gros attachement à mon pays d’origine. Bien qu’aujourd’hui j’habite au Japon, il me tarde le moment où j’aurais mon visa de travail en poche pour rentrer une petite semaine en France, voir ma famille, ma ville, ma campagne et retrouver mon univers français.

Par hasard en traînant sur des sites de séries, je suis tombée sur une nouveauté française diffusée en mars 2018 sur France 2 que Netflix prévoyait de diffuser. Cela tombait à pic, je venais de finir « Un village français », un petit bijou dans le paysage des séries françaises qui tirait son rideau après sept années de bons et loyaux services ( une critique est prévue soit dit en passant). Le casting avait l’air sympa, l’intrigue intéressante et peu d’épisodes… PLOUF je m’y sus jetée.

Résumé : La série jongle entre deux époques : 1997 et 2017 dans le village de Valmoline. En 1997, une tragédie a lieu, dans un chalet impliquant divers habitants du village. En 2017, d’anciens habitants ou personnages liés au village y retournent autour d’un projet de rénovation du chalet, mais de mystérieux meurtres et disparitions ont lieux alors qu’un énorme rocher coupe l’accès du village au reste du monde.

Ce qui m’a attiré dans cette série, c’est tout d’abord le lieu de l’action : le village de Valmoline. Les paysages environnants sont magnifiques, et m’ont fait retourner, l’espace de quelques épisodes dans la campagne française. J’affectionne ces petits hameaux français,  intemporels, qui sentent l’air frais et la verdure, où il n’y a rien à faire, sauf se ressourcer dans la nature. Dis comme ça ça fait poète raté je sais, mais ça me manque parfois *mélancolie*

Ensuite, les séries françaises qui s’essaient à autre chose que le policier, sont trop peu nombreuses pour être négligées. C’était un pari plutôt audacieux de la part du réalisateur, mais qui a porté ses fruits en terme de qualité et de scénario. Parce que oui, parlons du scénario. L’idée de nous proposer un format s’écoulant sur deux époques, est la base fondamentale sur laquelle se fonde la réussite de la série. Les mystères autour du chalet dans le présent s’accumulent et se dénouent au fur et à mesure que le présent nous ait révélé. Et ce que j’ai trouvé génial, c’est que les révélations du passé ne sont pas donnés dans un ordre chronologique, ce qui déstabilise jusqu’au dernier moment le spectateur. Le dernier épisode m’a soufflé, je ne m’attendais pas à une telle explication.  Bien que le passé et le présent soient mis principalement en exergue, la série évolue également dans le futur, après l’affaire du chalet, un peu à la true detective. La série s’ouvre par ailleurs sur le futur, avant de commencer ses bonds entre le présent et le passé pour ensuite y revenir. Ce qui est intéressant c’est qu’on nous dévoile de facto un des survivants de l’affaire du Chalet, ce qui nous donne d’ores et déjà des pistes pour déméler l’intrigue. Parce que, vous verrez, vous n’aurez de cesse d’émettre des hypothèses quant à l’identité du/des meurtrier(s). Perso, je me suis plantée, ce qui m’a agréablement surprise haha.

Les premiers épisodes sont désorientants pour le spectateur, on a du mal à retenir les noms des personnages, et encore plus à les associer à leurs homologues du présent. « Mais… C’est qui lui en fait? ». Idem pour relier les évènements passés avec ceux actuels : « Mais c’est quoi le rapport en fait? ». Etc. C’est le genre de questions que vous vous poserez souvent tout le long de la série. Oui, pour ceux qui auraient vu la série Dark, c’est un peu le même questionnement, mais avec une intrigue moins tirée par les cheveux x).

J’ai trouvé les acteurs très bons. On assiste par ailleurs à une réunion d’anciens de « Le village français », ce qui est, il faut l’avouer, satisfaisant, même si un brin nostalgique x). J’avais tellement aimé les personnages de Schwartz et Jean Marchetti (<3) que j’ai été agréablement surprise de les retrouver dans le chalet. D’autant que Nicolas Gob interprète un des personnages principaux, avec un rôle cliché qu’il arrive finalement à amener vers quelque chose de moins stéréotypé. Il fait de son mieux mais il le fait bien ! Par contre, il a des faux airs de Benoit Magimel, ça me perturbe ! Quant aux autres, j’ai beaucoup aimé le personnage de Maud, censée incarnée une cruche, qui contre toute attente évolue intellegimment, Muriel, que j’ai trouvé magnifique (si à son âge je lui ressemble, je crie hourra), Manu (et son physique… lol), Jean-Louis… ETCETERA. Bien que certains aient un jeu un petit peu trop « franchouillard » (je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire mais bon xD), dans l’ensemble, le ton est juste. Et quel plaisir de voir une série en français <3.

Ce que j’aime aussi, c’est que la série prend des directions inattendues, et ne prend pas des pincettes, n’hésitant pas à nous proposer des scènes brutales qui font vraimnt froid dans le dos… La nature humaine nous ait dévoilé dans certains de ses plus sombres aspects.

Vraiment, je ne peux que vous encourager à regarder cette série. Dès le premier épisode, on a du mal à décrocher. Si vous ne voulez pas être déçue par une série française, je vous conseille celle ci (bien qu’à choisir, je vous donne « Un village français »sans tortiller haha). Un petit coup de coeur made in France qui fait plaisir <3.

Dites moi ce que vous en pensez !

Ma note :

15,5/20

 

Partager l'article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *