LES DESASTREUSES AVENTURES DES ORPHELINS BAUDELAIRE (SAISON 2) : Un comte Olaf toujours aussi magistral, fous rires !


critique, Featured, Séries / samedi, mai 5th, 2018

Ma critique de la première saison avait été assez mitigée : un comte Olaf génialissime, un univers original surréaliste à la tim burton mais des personnages principaux assez fades et quelques redondances pas franchement indispensables. D’où ma note un peu pâlichonne de 13/20. J’ai tout de même décidé de me laisser tenter par cette deuxième saison afin de voir quelle direction la série allait prendre, maintenant que le pitch central avait été installé.

Alors qu’en est-il ?

J’ai pris énormément de plaisir à suivre cette nouvelle saison. BEAUCOUP PLUS que pendant la précédente. Je n’ai pas lu les livres, alors je ne sais pas s’ils suivent cette trame scénaristique, mais j’ai trouvé rafraîchissant que l’histoire stoppe sa tournure à la base d’un tuteur = une intrigue. Cette nouvelle saison amène de nouvelles intrigues, et surtout de nouveaux personnages, ajoutant ainsi quelques sous intrigues et son lot d’aventure.

La saison garde la même structure que la première soit, deux épisodes = une intrigue, mais en intégrant un fil rouge et des enjeux beaucoup plus importants. Certains personnages rencontrés dans les épisodes deviennent récurrents, ce qui manquait cruellement dans la première saison. Clairement, l’ajout de ces personnages amène du renouveau.

J’ai particulièrement aimé Esmée, la « petite amie » d’Olaf, son caractère superficiel et sa jalousie envers Olaf. Ce qui est hilarant c’est que cette dernière possède une fortune au moins égale à celle des orphelins, mais Olaf n’en a complètement rien à cirer xD. L’osmose entre les deux personnages fonctionne complètement et amène quelques moments MEMORABLES en terme de fou rire. En parlant de scènes mémorables, par moment la série prend des allures de comédie musicale, grâce au comte Olaf (et bien sûr, grace aux capacités vocales de son interprète)  qui pousse à plusieurs reprises la chansonnette. Franchement, ça faisait longtemps que je n’avais pas autant ri devant une série.

Les Baudelaire gagnent également en caractère, ce qui n’est pas du luxe, vu la platitude dont il faisait preuve dans la première saison. Ces derniers sont confrontés à des décisions de plus en plus difficiles, sans issue bonne ou mauvaise, ne permettant pas un dénouement spécialement heureux ou l’inverse. Résultat, leurs personnages gagnent en profondeur.

Je n’ai rien de plus à dire sur Olaf, hormis qu’il continue de porter la série à lui tout seul. L’acteur est tout autant, si ce n’est plus charismatique/hilarant que dans la saison précédente. C’est toujours un GRAND OUI pour la performance exceptionnelle de cet acteur ! 

Enfin, cette saison nous amène des réponses concernant l’intrigue principale tout en continuant de l’étoffer grâce à quelques flashbacks. J’ai vraiment apprécié retrouver certains anciens tuteurs, réunis lors d’une même scène. Cela permet de lier tous les épisodes et les intrigues entre elles. Le scénario gagne donc aussi en profondeur.

En conclusion, j’ai vraiment adoré cette deuxième saison, qui a clairement relancé mon intérêt pour la série. J’espère que la troisième saison me fera tout autant rire que celle ci ! 

Ma note :

15,5/20

Partager l'article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *