UN AN DE VIE AU JAPON : BILAN (ノ≧∀≦)ノ


Expat' au japon, Featured / samedi, septembre 1st, 2018

Aujourd’hui est un jour très spécial puisque non seulement c’est mon anniversaire, mais c’est également celui de mon arrivée au Japon ! (ღ˘⌣˘ღ) Il y a un an tout juste je réalisais mon rêve de petite fille de partir vivre au Japon, rêve que je continue de vivre chaque jour depuis que j’ai débarqué à Narita le 31 août 2017.

Avant de partir je m’étais fixé l’objectif de progresser en japonais et de trouver un emploi qui me permette d’accéder a un visa de travail. Je savais que ça allait être difficile, que tout n’allait pas se passer comme je le souhaitais et que la pression financière allait me poursuivre un long moment. Néanmoins… si vous avez vu mon bilan des 2 mois au Japon, vous m’avez écouter dire que malgré les difficultés rencontrées, tous les jours je me levais en réalisant que je vivais mon rêve et que waouh j’étais vraiment au Japon. Dans les moments difficiles, rien que de penser a cela, mon esprit s’éclairait. Et bien, ça n’a pas du tout changé. Je suis toujours en train de vivre mon rêve.
Un an passe tellement vite ! Surtout ce dernier semestre à Waseda, j’étais tellement a courir partout entre l’Université, les examens, et mon nouveau travail que je n’ai pas eu le temps de vraiment  réaliser que mon année officielle d’échange avec l’Université était sur le point de de s’achever.

En avril, après un entretien pour une agence privée de tourisme qui s’est soldé par un échec cuisant (・Θ・;) ( notamment à cause du je m’en foutisme total de l’entreprise vis a vis de ma situation…!), Ma mère et son compagnon sont venus me rendre visite au Japon, ce qui m’a remonté le moral.  Quand on vit a l’étranger en tant qu »expatriée hormis toutes les difficultes administrative, linguistique et culturelle auxquelles on est quotidiennement confronté il faut aussi apprendre à vivre loin de sa famille et de ses proches. Je ne pense pas que ça soit simple pour tout le monde. Dans mon cas, même si j’ai souvent vécu en appart ou résidence étudiante, j’ai plus ou moins était habituée à vivre sans beaucoup voir ma famille. Toutefois, il y a vraiment un monde, et c’est le cas de le dire entre avoir sa famille dans le même pays que soi et vivre à des milliers de kilomètres. Déjà, la distance se fait sentir. Heureusement Skype existe et ça facilite grandement les choses. Mais le problème c’est que le Japon et la France, ce n’est pas la porte a côté et les billets d’avions ne sont pas donnés. J’avais prévu de rentrer pour Noël, et profiter de ma famille en cette période qui n’a rien de très réjouissant au Japon, hormis les illuminations. Cependant, ayant des difficultés financières, je n’ai d’autre choix que de remettre a une date indéterminée mon retour et faire donc une croix sur ma famille encore une demie année… C’est quelque chose a méditer quand on part s’expatrier a l’autre bout du monde.

Il y a 6 mois je vous écrivais un bilan de vie au Japon. 6 mois plus tard qu’est-ce qui a changé ?

Voyages

J’ai continué mes voyages à travers le Japon, et ceux malgré mon compte en banque au ras des pâquerettes. En juin je suis partie sur l’île de sado avec Élise, ce qui a été une expérience formidable ou j’ai vu des paysages magnifiques et côtoyé des Japonais adorables grâce à l’auto stop et le camping.

En août, pour la semaine de vacances de Obon jai parcouru des centaines de kilomètres en auto-stop avec mon petit copain, ai arrêté plus de 13 voitures et ai vécu des moments complétement improbables en dormant dans les parcs publics. Je me suis prouvée a moi même que j’étais capable de voyager sans autre bagage qu’une tente, un matelas et mes gambettes pour porter le tout. Et je n’oublierai jamais tous les japonais que j’ai rencontré . Un article arrivera sur mon voyage en auto stop et no juku (sans logement) jusqu’à Osaka (*≧▽≦)

Sans oublier ma golden week à Ibaraki (vlog ici), mes escapades à la mer en amoureux (article sur les plages proches de Tökyô ) et mes virées sur les pédalos des lacs de tokyo hihi.

Waseda University

J’ai officiellement terminée mon échange d’un an à l’université Waseda de tokyo ! Ce fut une année formidable en terme de vie étudiante, on peut dire que l’université met le paquet pour accueillir ses étudiants étrangers convenablement et les mettre dans le bain japonais. Activités, clubs, cours de qualité, personnel adorable, je dois avouer que je n’ai pas grand chose à dire de négatif… J’ai par ailleurs un article en préparation sur mon année à Waseda et une vidéo youtube va prochainement sortir où je vous en parle en détails ( ˘ ³˘)

Vie au Japon (culture, événements…)

Il me tardait d’expérimenter un été complet au Japon pour vivre au rythme des feux d’artifices et des festivals ! Et puis je rêvais de mettre un yukata et d’aller en デート avec mon copain japonais (ノ∇≦*) . Un vieux fantasme d’adolescente |・ω・`) qui m’a suivi jusqu’à aujourd’hui haha . Merci les mangas d’avoir alimenter mes rêves depuis que j’ai 11 ans x). J’avais acheté un yukata pour le club de danse traditionnelle de Waseda, que j’ai donc pu revêtir deux fois en tout accompagné de ma moitié, également en yukata (*´∀`*), 格好いい。la première fois pour tanabata, ou j’ai d’ailleurs filmé un vlog ! Et la deuxième fois pour le feu d’artifice de la Sumidagawa. Des moments inoubliables où j’ai été heureuse que certains japonais me disent que le yukata m’allait vraiment très bien car j’avais peur que ces derniers voient d’un mauvais œil une étrangère en yukata. J’étais donc rassurée.

J’ai également pu assister aux bon odori, ces danses en faveur des kami ou les japonais bougent leurs corps au rythme de musique traditionnelle dans une ambiance conviviale et festive ح˚௰˚づ.

En mai j’ai pu vivre la floraison des cerisiers, un véritable évènement annuel où pendant quelques jours, les fleurs de sakura s’ouvrent et les pétales s’envolent au gré des bourrasques de vent. Visuellement, c’est magnifique, et je comprend que les japonais s’installent sous les arbres pour boire et manger afin de profiter du spectacle ! J’ai fait deux fois « hanami » cette année, une fois à Yoyogi où j’ai pu découvrir l’ambiance festive où des centaines de japonais avaient ammenés leurs bâches respectives pour s’installer confortablement. Ce qui m’aura marqué ce jour là, c’est la queue infinie pour les toilettes… (꒪ȏ꒪;). J’ai aussi fait hanami au parc de Toyama, à côté du campus principal de Waseda avec l’association étudiante végane. Nous avons réussi à trouver un spot sublime pour nous installer, sous un cerisier situé au milieu d’un mini plan d’eau. Le spectacle des pétales qui tombaient et s’accumulaient sur la surface de l’eau était magnifique.

Vie privée

J’ai rompu avec mon ex-japonais que vous avez pu voir dans plusieurs de mes vidéos de ma chaine Youtube et……. Si j’avais su que je retrouverai l’amour dans la foulée… (ღ˘⌣˘ღ)!!!!  Aujourd’hui, je suis en couple avec Ryôta, que j’ai rencontré dans l’association végane étudiante de Tôkyô. Nous nous sommes  rapprochés au fil des rencontres et soirées de l’association. Ca va faire quatre mois et demi que nous sommes en couple. Il est venu emmenagé chez moi le mois dernier. Oui oui, j’étale mon petit nuage rose d’amour haha. (♥ω♥*)

Veganisme

J’ai continué les activités dans le cadre de plusieurs groupes et associations, ce qui m’a permis de rencontrer plein de nouvelles personnes (et manger de nombreux plats Vegan ≖‿≖  ). J’ai également participé à la marche contre la fermeture des abattoirs, un souvenir incroyable où j’étais en première ligne. Impossible d’oublier le moment où la marche a traversé le carrefour de Shibuya, dont le trafic avait été interrompu à l’occasion de notre passage ( ̄ー ̄).

Facebook des associations :

Animal Rights Center : https://www.facebook.com/AnimalRightsCenter/?ref=br_rs

Animal right center pôle étudiant : https://www.facebook.com/profile.php?id=141639843147392

Niveau de japonais

Mon niveau de japonais, j’avoue que j’ai du mal à le définir. Certes, je continue de m’améliorer, mais maintenant que je n’ai plus de cours de japonais, je dois étudier  de moi même les structures du JLPT N2 pour pouvoir être apte à le passer au mois de décembre. Oui parce que finalement je n’ai pas pu le passer à la session de juillet vu que j’étais beaucoup trop occupée avec mon nouveau travail à jongler entre l’université et l’école de français…

Travail et visa

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que j’ai trouvé un travail dans une école de français située dans le quartier de Kichijoji. J’ai passé un entretien fin avril et ai commencé ma formation début mai. Je n’étais pas vraiment partie pour trouver un travail de professeur de français pour être honnête, j’espérais plutôt anquelque chose dans le domaine du tourisme, mais en voyant l’offre d’emploi, je m’étais dit que ça serait une bonne occasion d’utiliser mon option de FLE pour laquelle j’avais pas mal trimé pendant ma troisième année de licence de japonais. Résultat, me voici, quatre mois plus tard à un poste de français, à enseigner la langue de molière à des élèves aux profils variés. Disons qu’avec le directeur, nous nous sommes mis d’accord pour nous « entraider ». J’ai besoin d’un visa de travail pour rester au Japon et progresser en japonais et lui, il a besoin d’un professeur de français à temps plein. Ce dernier sait  que je ne souhaite pas faire carrière dans l’enseignement, et c’est dans mes projets de chercher un autre travail après avoir passé le JLPT et avoir accumuler de l’expérience dans l’enseignement. LE seul soucis se situe dans l’aspect financier. Je ne gagne pas des milles et des cents non plus, donc il faut que je cherche un autre appartement que celui où je suis, qui bouffe tout le salaire que je gagne chaque mois (´Д`ι). C’est vraiment frustrant de recevoir sa paie et de la donner dans la seconde qui suit à son propriétaire T_T. Enfin bref, j’ai prévu de faire un article sur le travail au Japon, quand j’aurais glané un peu plus d’informations et d’expériences à ce sujet, pour en faire profiter à d’autres compatriotes expatriés.

Chaines youtube

Je continue au gré de mes envies (et surtout de ma connexion internet… ) de poster quelques vlogs et vidéos sur ma vie au Japon, même si étant toujours aussi tarte avec les réseaux sociaux, j’ai du mal à étendre ma sphère d’influence. En tout cas, j’ai des abonnés adorables. (´∀`)♡

J’ai également concrétisé une chaîne de danse commune avec Élise (anko) ou a l’heure actuelle vous pouvez voir trois vidéos de danse. N’hésitez pas à vous abonner pour nous encourager (‘∀’●)♡

La chaine : https://www.youtube.com/channel/UCJzY98m5bM8710VkhNggIFw

Voilà, un an de vie au Japon s’achève, une année forte en émotions, réalisations, amitié, amour et espérances ( ̄︶ ̄;).

J’espère que ce bilan vous aura plu (´꒳`)

Surtout réalisez vos rêves ! ٩(●ᴗ●)۶

Partager l'article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *