ETRE BLANCHE EN CHINE ET AU JAPON

14 janvier 2019Eden

Bon, ça faisait un petit moment que j’avais envie de tourner cette vidéo depuis mon article sur mon expérience en Chine (cf mon article sur l’étranger déshumanisé où je vous expliquais mon ras le bol d’être stigmatisée comme une bête de foire). J’ai donc profité du weekend pour vous concocter une petite vidéo témoignage à ce sujet en y rajoutant mon expérience au Japon qui s’avère être complètement différente (et ouf !!!). Je ne suis pas trop fan du titre de l’article, ni de la vidéo car le mot « blanche » a des connotations un peu négatives, mais je ne voulais pas non plus utiliser le terme « caucasienne » alors… Un peu compliqué de trouver les bons mots pour ces sujets…. Enfin bref, je vous souhaite un bon visionnage et n’hésitez surtout pas à me laisser vos propres retours d’expérience que ça soit en Chine ou au Japon car je suis vraiment curieuse de récolter d’autres points de vue que le mien…!

Comments (2)

  • Cécile

    17 février 2019 at 14 h 12 min

    Coucou! C’est Adèle qui m’a donné le lien de ton blog car je viens faire du tourisme 15 jours au Japon en Avril 😉 ça fait quelques temps que je regarde tes vidéos et celle-ci m’a donné envie de commenter car il m’est arrivé un peu la même chose mais en Inde! J’y suis allée seulement 4 jours pour mon travail mais je l’ai assez mal vécu justement à cause de l’attitude des gens à mon égard. J’ai les cheveux châtain clair , la peau blanche et les yeux bleu et dans tous mes déplacements j’avais l’impression d’avoir un projecteur braqué sur moi tellement tout le monde me dévisageait. Ce qui est désagréable c’est le sentiment d’être traitée comme une « chose » plutôt que « quelqu’un », je comprends tout à fait ton pétage de plomb 😉 En Inde ce qui est aussi particulier c’est qu’il y avait très peu de femmes dans la rue, mais aussi dans les usines textiles que je visitais pour mon boulot. Le regard des hommes était vraiment gênant (pourtant j’avais fait attention de mettre des hauts à manches, sans décolleté et une jupe maxi longue). Bref ce n’était que 4 jours, j’imagine la difficulté de vivre ça au quotidien pendant un an!
    Je suis très contente pour toi, tu as l’air très heureuse dans ta nouvelle vie ça fait plaisir à voir 🙂
    Bises, Cécile.

    1. Eden

      18 février 2019 at 3 h 36 min

      Coucou !!! Oh, super, en avril ça va être magnifique avec les fleurs de cerisier 😀
      Je comprends tout à fait en Inde, j’ai ressenti aussi la même chose à Bombay (par contre après j’ai visité le sud, mais les gens sont plus relax et je n’ai plus eu de tels regards parfois malsains aussi de la part des hommes). Heureusement en Chine il n’y avait pas cet aspect « regard libidineux » par contre effectivement, oh un étranger, regardez ce spécimen !!! x). D’ailleurs j’ai écrit des articles sur mes voyages en inde; dans celui là je parle des regards des indiens sur moi (faut scroller vers la fin : http://www.edenhaini.com/2016/09/bienvenue-en-inde-partie-1-html/).
      Ca fait plaisir d’avoir d’autres retours que le mien, ça me permet de voir que je ne suis pas la seule à baliser face à ça ^^ ».
      Bises à toi aussi 😀

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

EDEN AWARDS 2018 (spécial séries) : Mes lauréats se dévoilent...

3 janvier 2019

Article suivant

BILAN ET CHALLENGE SERIES : HIVER 2019

6 février 2019