Critiques séries featured Séries/films

THE CHILLING ADVENTURES OF SABRINA (PARTIE 1 et 2) : Praise Satan !

Sabrina, l’apprentie sorcière est une série qui avait comblé mes matinées d’adolescente sur la chaîne ado de l’époque : KD2A. Tout était parti du film, qui présentait les origines de Sabrina et ses péripéties de jeune sorcière lycéenne, chapeautée par ses deux tantes. En toute franchise je pense avoir vu ce film une bonne vingtaine de fois dans ma jeunesse tant l’utilisation de la magie me fascinait. Bien qu’avec un regard actuel, il faut avouer que tout a très mal vieilli et que l’histoire est très simplette, n’empêche qu’elle fait partie d’un des incontournables de son époque .

Quand Netflix a annoncé en faire un remake, j’avoue avoir été très emballée à cette idée. Dès qu’une série de sorcière/magie est envisagée, je suis la première à répondre présente (surtout depuis ma frustration quant au reboot de Charmed, complètement raté…). En outre, comme Netflix avait annoncé un reboot plus sombre que l’original, j’étais d’autant plus excitée. Sans compter la bande annonce, particulièrement dark et esthétique, qui ne présageait que du bon.

Finalement, ce reboot a-t-il apporté un second souffle à la franchise "Sabrina"?

Oui, sans hésiter. Il faut voir cette série comme une nouvelle adaptation des comics, se détachant complètement de la série antérieure (bien que quelques clin d’œils sont glissés par ci par là).  J’avais peur que la série s’enlise dans des histoires d’adolescentes, avec comme intrigues principales au lycée, au travers des amies de Sabrina. Et puis finalement, la série s’éloigne petit à petit du lycée pour élargir et étoffer son univers. Univers qui a mon sens est un des avantages principaux de la série. J’ai trouvé vraiment drôle de découvrir le monde des sorciers et de la magie noire : leurs appellations « contraire » : l’anti-Pape, la bible satanique, l’académie de magie noire, les personnages qui balancent des « Praise Satan »à tout va…

C’est original et ça permet de voir la sorcellerie dans son côté dark : la nature obscure des sorciers et complètement assumée et la série se donne à cœur joie de nous exposer tous leurs méfaits. On a parfois l’impression de suivre une histoire du mauvais côté, ce qui est plutôt rafraîchissant. Et puis, à partir de la deuxième partie, j’ai adoré en apprendre plus sur l’histoire de Judas et de Lilith dont, peut-être shame on me, le mythe m’était complètement inconnu.

En outre, J’ai adoré ce qu’ils ont fait du personnage de Sabrina, non seulement dans le choix de l’actrice et son look ( Kiernan Shipka) que je trouve vraiment trop mignonne avec son petit bandeau et ses cheveux platines, que dans son traitement global. Je n’aimais pas beaucoup la Sabrina précédente, trop cruche et vide à mon goût. Cette Sabrina se veut beaucoup plus caractérielle, déterminée et ses doubles origines lui apporte un côté sombre que la série n’hésite pas à exploiter. J’ai le sentiment que les créateurs ont peaufiné son personnage pour proposer une figure principale attachante et répondant aux attentes des fan de la jeune sorcière.

Les tantes de Sabrina sont également extraordinaires. Ces dernières sont des personnages qui ont toujours eu une place primordiale dans l’univers de la série, grâce à leurs natures bipolaires, se complétant l’une et l’autre avec beaucoup d’ humour. Même si je crois que je les aime autant, je crois qu’à partir de la deuxième partie, j’ai eu un coup de cœur sur Zelda par sa force de caractère et puis par son dévouement à l’Eglise de la nuit. Sa ferveur autour du culte du du Dark Lord la pousse à rabrouer Sabrina et sa sœur en les rappelant à l’ordre, ce qui génère des répliques particulièrement cocasse. Tout comme sa relation avec le père Blackwood que j’ai trouvé vraiment hilarante (du moins jusqu’à la fin de la première partie). Hilda n’en reste pas moins attachante, surtout qu’on se rend compte que c’est en fait une sorcière vraiment redoutable, peut-être même plus puissante que sa sœur aînée.

Du côté de l’académie de magie noire, c’est aussi le père Blackwood et sa protégée, Prudence qui m’ont fait forte impression. D’une part par leurs interprétations, deux personnages qui sont clairement détestables, mais dont les différentes intrigues viennent nuancer le tout. Prudence est un des personnages qui évolue le plus, j’ai adoré, l’actrice (j’adore sa coiffure, elle joue également dans The 100, une série que j’affectionne ^^ ). J’aime beaucoup son oscillation constante entre le chemin des ténèbres et de la lumière dans sa recherche d’acceptation auprès de son père.

La série bénéficie aussi d‘une belle mise en scène et d’une photographie originale. Je ne sais pas si c’est une histoire de « lentille » mais ça apporte une petite touche singulière à la réalisation.

Toutefois, j’ai eu du mal à vraiment me mettre dans la série, le charme n’a fonctionné qu’à partir du cinquième épisode et m’a définitivement conquise qu’à partir de la seconde partie de la saison, lorsque la prophétie de Sabrina et du Dark Lord est mise en premier plan. (J’ai particulièrement aimé le dernier épisode avec les  costumes magnifiques!)

J’avoue aussi n’avoir pas trouvé grand intérêt dans les intrigues de l’entourage mortel de Sabrina, même sa relation avec Harvey m’a vite lassée. J’ai largement préféré son histoire avec Nick et l’académie des Dark arts Heureusement que cet aspect est largement privilégié dans la deuxième partie, sinon je pense que j’aurais laissé tombé. Enfin, j’ai eu un peu de mal avec le registre de la série qui balance maladroitement à mon goût entre la comédie et l’horreur. A certains moments je trouvais la série trop teenage, voire même cucul et à d’autres je me disais que vu la violence des scènes, ça ne pouvait pas être réservée à un public trop jeune.

Hormis ces bémols, je dois avouer que j’ai passé un très bon moment devant Sabrina et que je verrai avec plaisir la suite, qui annonce un changement total dans l’univers vu la disparition SPOILER EN BLANC du Dark lord autour duquel tourné tout le culte des sorcières de la série…

0 /20
Ma note
Eden
<p>Expatriée au Japon (Tôkyô) depuis septembre 2017, passionnée par la culture japonaise, les séries TV, les jeux vidéos, la lecture et les animaux :3</p>
http://www.edenhaini.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top